"Fear the Walking Dead" saison 1 épisode 3 : le chaos n'est plus très loin

"Fear the Walking Dead" saison 1 épisode 3 : le chaos n'est plus très loin
TÉLÉ

RECAP – Après une pause de semaine, la première saison de "Fear the Walking Dead" a repris avec l'épisode 3, "The Dog". Où la panique s'installe pour de bon sous le soleil de Los Angeles... Résumé et critique.

C'est un hors d'oeuvre de choix. Lancée en amont de la saison 6 de The Walking Dead, la première de son spin-off avance à grand pas puisqu'elle ne contient que six épisodes. Le troisième, intitulé "The Dog", débute de façon spectaculaire. Souvenez-vous. Alors que les rues de Los Angeles étaient livrées aux émeutiers, Travis, son ex-femme Liza et leur fils Christopher trouvaient refuge dans la boutique de la famille Salazar, le patriarche Daniel, son épouse Griselda et leur fille Ofelia.

Lorsque les flammes viennent lécher les murs de cet abri précaire, ils n'ont pas d'autre choix que de prendre la fuite. Echappant à une foule en furie, ils rejoignent le véhicule de Travis. Sur le chemin, Griselda est grièvement blessé dans la chute d'un échafaudage. Le groupe décide alors de se rendre à l'hôpital pour la faire soigner. De son côté Madison attend des nouvelles de son homme, cloîtrée avec Nick et Alicia dans leur pavillon.

Travis et ses femmes

Après une intro explosive en extérieur, ce troisième épisode se change rapidement en huis clos lorsque Travis et co rentrent chez Madison, après avoir constaté que l'hôpital était pris d'assaut par l'armée. Sauf que l'assistante scolaire et ses deux enfants sont allés "faire un tour", afin d'échapper à Mr. Dawson, un voisin changé en walker... C'est Daniel Salazar, qu'on sent assez détendu de la gâchette, qui va lui exploser la cervelle comme il se doit. Et ce pauvre Travis qui va l'enterrer dans le jardin.

La suite de l'épisode retrouve les faux airs de drame familial du premier épisode. On constate des tensions entre Alicia et Christopher, mais aussi entre les deux "femmes" de Travis. Daniel, lui, ne semble guère porter dans son cœur le professeur d'anglais qu'il juge "lâche". Madison (excellent Kim Dickens), qui a déjà tué un walker de ses mains, doit se faire violence lorsque son compagnon l'engage à ne pas tuer la voisine, qui "râle" derrière sa clôture...

Seuls les plus forts survivront...

Alors que Travis et sa famille recomposée s'apprêtent à quitter L.A., laissant leur pavillon aux Salazar, l'armée débarque au terme d'un final aussi malin qu'inquiétant. Cet épisode permet de découvrir l'attitude des autorités, démunies face à l'épidémie. Les cadavres sous plastique, les vivants en quarantaine, leurs maisons marquées par des croix... L'état d'urgence aura-t-il raison des libertés individuelles ?

A ce stade, les personnages de Fear the Walking Dead paraissent encore civilisés. Seuls les plus forts survivront, on s'en doute. Et c'est ce suspense qui fera tout le sel des trois prochains, et derniers épisodes, d'un spin-off dont la sobriété rappelle les premières heures de son aînée. Même si le chaos n'est pas loin, on s'en doute...

>> Fear the Walking Dead, chaque mardi à 21h35 sur Canal + Séries

A LIRE AUSSI
>>
Le récap de l'épisode 1
>>
Le récap de l'épisode 2

Lire et commenter