"Fluctuat Nec Mergitur" : la bande-annonce du docu Netflix sur les attentats du 13 novembre 2015

DirectLCI
EVENEMENT – Netflix diffusera à partir du 1er juin "13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur", le documentaire en trois parties des frères Naudet consacré aux attentats qui ont meurtri la capitale française en 2015. L’ancien chef de l’Etat François Hollande et son ministre Bernard Cazeneuve prennent la parole dans la bande-annonce, très émouvante.

Leurs images inédites de l’intérieur du World Trade Center et de l’impact du vol 11 d’American Airlines sur l’une des tours ont fait le tour du monde.  Et donné naissance au film "New York : 11 septembre", primé aux Emmy Awards. 17 ans plus tard, les frères Jules et Gédéon Naudet sont les auteurs de "13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur", un documentaire en trois parties qui sera disponible à partir du 1er juin sur la plateforme Netflix.


Dans la première bande-annonce, qui vient d’être dévoilée, on peut notamment voir François Hollande, présent ce jour-là au Stade de France pour assister au match amical France-Allemagne. "Les Français jouent bien, et le match est plaisant", raconte l’ancien chef de l’Etat, évoquant les minutes qui précèdent la première attaque à l’issue de laquelle trois terroristes se feront exploser à l’extérieur de l’enceinte.

C’est ce que nous redoutions, c’est-à-dire un commando, réparti en plusieurs équipesL'ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve

C’est le point de départ d’une série d’attentats qui vont frapper ensuite plusieurs terrasses des Xe et XIe arrondissements de Paris, puis salle de concert du Bataclan, où se produisait le groupe américain Eagles of Death Metal. "C’est ce que nous redoutions, c’est-à-dire un commando, réparti en plusieurs équipes", explique le ministre de l'Intérieur de l'époque Bernard Cazeneuve. Le bilan final s’élèvera à 130 morts et 413 blessés. 


Pour les besoins de leur documentaire, les frères Naudet ont recueilli 40 témoignages, des politiques – dont la maire de Paris Anne Hidalgo qui n’apparaît pas dans la bande-annonce –, des membres des forces de l’ordre qui sont intervenus ce jour-là, mais aussi de plusieurs survivants qui ne se sont pas exprimés jusqu'ici face à une caméra.

"13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur", dont le titre s’inspire de la célèbre devise de la ville de Paris, "n’est ni une enquête, ni un reportage", indiquait en mars derniers les réalisateur au "Figaro". "On refuse le sensationnalisme (...) C’est un récit à hauteur d’homme qui parle aussi de comment on se reconstruit ensuite, qui évoque la résilience."


Quid du choix de la plateforme américaine ? "Nous voulons que ceux qui visionnent ce documentaire puissent prendre le temps, le découvrir à leur rythme", se justifiaient les frères Naudet. "S'ils ont besoin de faire des pauses dans ce récit difficile, de le regarder en plusieurs morceaux, ils en auront la possibilité."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter