"Fort Boyard" : l'épreuve controversée des cylindres, c'est fini

"Fort Boyard" : l'épreuve controversée des cylindres, c'est fini

DirectLCI
CLAP DE FIN - La production de Fort Boyard a annoncé la fin de l'épreuve très controversée des cylindres ainsi que celle de "la cellule capitonnée".

Fin d'une époque dans "Fort Boyard". La célèbre émission diffusée sur France 2 se renouvelle. Désormais, les téléspectateurs n'assisteront plus à l'épreuve des cylindres, lancée il y a 25 ans, concept très controversé car jugé sexiste par beaucoup. Cette séquence "très appréciée par la gent masculine" consistait à ce que le candidat rampe à califourchon sur des cylindres afin d'arracher la clé attachée au bout du parcours. Le seul hic ? Les candidats qui ont relevé l'épreuve ne sont presque exclusivement que des femmes. Comme le rapportait le magazine Les Inrocks en 2007, seuls six hommes avaient relevé l'épreuve contre... 98 femmes. La majorité portant des débardeurs qui offrent un gros aperçu de leur décolleté. 

L'épreuve des cylindres a donné lieu à une série de séquences sexy avec, entre autres, Delphine Wespiser, Marine Lorphelin, 

Lola Marois, Elsa Fayer, Iris Mittenaere, Ariane Brodier, Sonia Rolland ou encore Jade Lagardère. Adventure Line Production a-t-elle choisi de mettre un terme aux critiques ? "On y a été sensible mais il s’agissait surtout de renouveler le jeu, a expliqué la production au Parisien. Nous disposons de peu de cellules sur le Fort. Soit on en rénove certaines soit on crée de nouveaux défis, les cylindres faisaient partie des plus vieilles épreuves. (...) France 2 renouvelle ses épreuves, comme chaque année." 

En vidéo

25 ans de Fort Boyard : voici les meilleurs moments !

Une ancienne participante et Miss France estiment qu'il "n’y avait rien de malveillant". "Les mentalités ont évolué, a-t-elle déclaré au Parisien. C’est bien que ça s’arrête. Ou alors, il faut envoyer autant d’hommes que de femmes." L'épreuve des cylindres n'est pas la seule à disparaître. La cellule capitonnée est, elle aussi, supprimée de la liste en raison de la polémique. Vêtue d'une camisole de force sur laquelle sont accrochées des boules, la célébrité doit se contorsionner pour les détacher puis les ramasser avec sa bouche pour les placer dans les tuyaux répartis à différents endroits de la cellule. Le concept avait fait rugir les associations de familles des personnes malades ou handicapés psychiques, dont SOS Psychophobie. Celle-ci avait dénoncé dans une pétition "une  représentation dévalorisante et stigmatisante des personnes psychiatrisées et  hospitalisées en psychiatrie".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter