Le patron de C8 réagit sur le conflit qui oppose Stéphane Guillon et Cyril Hanouna

Le patron de C8 réagit sur le conflit qui oppose Stéphane Guillon et Cyril Hanouna
TÉLÉ
DirectLCI
EXPLICATIONS - Si le conflit entre Stéphane Guillon et Cyril Hanouna semble prendre fin, après la dernière menace physique de ce dernier, Franck Appietto, directeur général de C8, s'est exprimé au micro d'Europe 1 pour revenir sur l'affaire.

Dans la petite guerre qui oppose Stéphane Guillon et Cyril Hanouna, C8 semble avoir pris parti pour l'animateur de Touche pas à mon poste. Depuis la révélation de son salaire, l'humoriste ne lâche pas son meilleur ennemi du moment et va même jusqu'à évoquer l'organisation de son licenciement, "téléguidé" par Vincent Bolloré. Si Cyril Hanouna a assuré avoir clos l'indicent en un coup de fil et une menace étonnante - "Mon bras, il fait ta cuisse" lui a-t-il balancé - Franck Appietto, directeur général de C8, est revenu sur l'affaire au micro d'Europe 1 ce jeudi 27 octobre.


"J'aimerais que ça se passe autrement. On a averti Stéphane. En même temps, il n'a jamais été censuré. C'est un provocateur, un humoriste. Après, si on parle de sa déclaration, ça me met passablement en colère. Si Vincent Bolloré demandait la tête de Stéphane Guillon, il me le demanderait à moi." Il a également confié que Cyril Hanouna l'avait prévenu avant de se rendre sur le plateau du Grand Journal de Canal+, le jour où Stéphane Guillon était invité : "Cyril Hanouna m'a dit : 'C'est l'occasion de nous réconcilier, je vais lui faire un bisou'", a-t-il expliqué.

Stéphane Guillon n'a jamais été censuréFrank Appietto

Le problème ? Les propos de Stéphane Guillon sur la méthode Bolloré : "Quelle entreprise a envie d'être critiquée par un de ses collaborateurs ? En même temps, je peux vous assurer que Stéphane n'a jamais été censuré et qu'il n'y a jamais eu aucune demande dans ce sens-là. On le retrouve samedi à l'antenne" a-t-il affirmé. 


Le patron de C8 est aussi revenu sur l'agression sexuelle de Jean-Michel Maire lors des "35h de baba", et la polémique qui a rapidement enflammé les réseaux sociaux. "Le geste est inconvenant" confie-t-il, en dédramatisant l'acte du chroniqueur de Touche pas à mon Poste. "Après, on est dans la nuit du 14 au 15, il est 1h32 du matin, je connais bien aussi Jean-Michel, je pense qu'il ne pensait pas du tout mal agir en faisant ça. Le 17 octobre, Soraya est venue sur le plateau, elle a déclaré accepter les excuses. Elle-même a trouvé que c'était un petit peu surdimensionné."Tout va bien, donc.  

Lire aussi

En vidéo

Hanouna - Guillon : quand les accusations deviennent sérieuses

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter