"Game of Thrones", "Irresponsable", "This is Us", "Atlanta"... Les séries qui ont marqué l'année 2016

"Game of Thrones", "Irresponsable", "This is Us", "Atlanta"... Les séries qui ont marqué l'année 2016
TÉLÉ
DirectLCI
BILAN - Les fêtes de fin d'année approchent, et il est temps de faire un bilan de l'année séries 2016. De "Game of Thrones" et ses dragons, à "Westworld" et "Person of Interest" et leur intelligence artificielle, en passant par "This is Us" et ses émotions pures.

2017 arrive rapidement, le froid est bien installé, et il est déjà temps s'installer devant sa cheminée - ou son radiateur électrique - un bon chocolat chaud, à la main, pour repenser à l'année séries. Qu'elles soient toutes jeunes - voir notre classement des meilleures nouveautés - qu'elles soient un peu plus anciennes, qu'elles aient touché à leur fin ou qu'elles se soient véritablement lâché plusieurs saisons après leurs débuts. 


Difficile de dégager 10 séries parmi les plus de 450 diffusées depuis janvier dernier rien qu'aux Etats-Unis, et certaines ratent de peu le TOP 10 comme The Night Of, qui malgré un premier épisode incroyable - l'un des meilleurs de l'année - perd en cohérence au fil de sa première saison, dans l'évolution de ses personnages principaux. Stranger Things, qui a créé l'événement l'été dernier, n'y apparaît pas non plus, parce qu'elle ne dépasse jamais vraiment l'hommage qu'elle rend aux années 80. Ou encore Black Mirror, si San Junipero est l'un des meilleurs épisodes de l'année, la saison 3 est assez irrégulière. 


Voici notre sélection des 10 séries de l'année, sans ordre particulier.

Person of Interest - Saison 5

La série créée par Jonathan Nolan et produite par J.J. Abrams s'en est allée cette année avec une courte cinquième saison de 13 épisodes. Suffisant pour conclure l'histoire et offrir une vraie fin aux personnages. Et si Nolan n'a pas pu pousser son questionnement sur l'intelligence artificielle et l'humain aussi loin qu'il souhaitait, Westworld est passée par là quelques mois plus tard...

Westworld

Sensation de cette fin d'année, Westworld est une création de Jonathan Nolan et Lisa Joy, produite par... J.J. Abrams. Même équipe, mêmes thèmatiques. Adaptation de Mondwest de Michael Crichton, la série de HBO nous propose un récit d'une grande ambition, une narration déconstruite, un labyrinthe tortueux et des personnages fascinants. Malheureusement, il va falloir attendre 2018 pour voir la suite. 

The Magicians

C'est l'une des surprises de l'année.  Après le premier épisode, assez classique, je n'imaginais pas que la suite allait partir si loin dans la bizarrerie. Et c'est une très bonne chose. Adaptée des romans de Lev Grossman, la série est inventive, originale, drôle, sombre, magique. 

Atlanta

Un nom : Donald Glover. Petit génie comique américain, cet ancien pensionnaire de l'université communautaire de Community, a créé sa première série cette année, et c'est une véritable réussite. Atlanta, meilleure nouveauté dans notre classement des séries de la rentrée, est unique. Elle possède un univers singulier tout droit sorti de la tête de son auteur, de son passé, de son histoire. Et surtout : elle possède la scène la plus drôle de 2016.

Irresponsable

Petit bijou de comédie, Irresponsable s'est tout de suite imposée comme l'une des séries de l'année. Diffusée en juin dernier sur OCS, la création de Frédéric Rosset suit le quotidien d'un trentenaire (incarné par l'hilarant Sébastien Chassagne) qui n'a pas d'autre choix que de retourner vivre chez sa mère. Il retrouve l'amour de sa jeunesse et... apprend qu'il est père d'un fils de 15 ans. 

Game of Thrones - Saison 6

La saison 6 de Game of Thrones s'est affranchi des romans. Pas le choix : George R.R. Martin n'est, pour le moment, pas allé au delà du tome 5, et ça a été véritablement libérateur pour la série de HBO. Les auteurs ont pu proposer des personnages féminins forts et de grands moments de bravoure. Trois épisodes ont retenu l'attention de tous les fans : "The Door", avec la mort déchirante d'Hodor, l'incroyable "Battle of the Bastards" et l'explosif "The Winds of Winter". Et on n'oubliera pas la magnifique partition de Ramin Djawadi.

Fleabag

Création de la brillante Phoebe Waller-Bridge. Fleabag est une dramédie qui trouve un parfait équilibre entre la comédie et le drame. Hilarante et déchirante, elle nous touche par sa justesse. Le personnage incarné par Phoebe Waller-Bridge elle-même, se dévoile au fil des six épisodes qui composent la première saison pour nous emmener du rire aux larmes. Fantastique.

This Is Us

De l'émotion pure, une famille aussi soudée que disfonctionnelle, une absence de cynisme bienvenue. This Is Us c'est tout ça, et plus encore. La série créée par Dan Fogelman est l'une des plus belles choses de l'année, avec des acteurs et actrices d'une justesse incroyable et des situations qui nous touchent profondément. Dans son casting, l'une des révélations de l'année : Sterling K. Brown. Et c'est aussi l'occasion d'écouter le très beau répertoire de Labi Siffre.

Jane the Virgin - Saison 2 / Saison 3

Il est rare de voir une série qui fait un sans faute sur chacun de ses épisodes. Encore plus rare quand cela continue sur trois saisons : c'est le cas de Jane the Virgin. Le pitch de départ prêtait à la moquerie, son exécution prête plutôt à l'admiration. Plusieurs raisons à cela : d'excellents acteurs et actrices attachant(e)s, un parfait mélange entre humour, sentiment, satire maitrisé des telenovelas et surtout, une voix-off exceptionnelle essentielle à la narration. Si vous ne connaissez pas, voici le trailer :

Mr Robot - Saison 2

Après une première saison aussi impressionnante et tendue que captivante, la tâche s'annonçait difficile pour Mr. Robot, de nous offrir une deuxième saison à la hauteur. Pari réussi pour Sam Esmail, le créateur, et Rami Malek, l'interprète d'Elliot, qui a remporté l'Emmy Awards du meilleur acteur dans une série dramatique en septembre dernier. Toujours aussi complexe et tordue, cette nouvelle saison nous a plongés un peu plus en profondeur dans l'esprit tortueux de son héros. Avec notamment un épisode brillant, reprenant les codes des sitcoms. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter