George R.R. Martin, le créateur de "Game of Thrones" : "Laissons entrer les réfugiés syriens !"

George R.R. Martin, le créateur de "Game of Thrones" : "Laissons entrer les réfugiés syriens !"

DirectLCI
COUP DE GUEULE – Dans une tribune publiée sur son blog, l'écrivain américain George R.R. Martin s'élève contre la décision de la Chambre des représentants de suspendre l'entrée des réfugiés syriens et irakiens sur le sol américain. Taclant au passage Donald Trump, l'auteur de "Game of Thrones" estime qu'ils sont "autant victimes de Daesh que les morts en France".

George R.R. Martin hausse le ton. L'écrivain américain, auteur de la saga Game of Thrones, s'invite dans le débat sur la crise des réfugiés syriens à la faveur d'une tribune publiée sur son blog . Depuis les attentats de Paris, le parti républicain est entré en guerre contre les migrants, le candidat et homme d'affaires Donald Trumps allant jusqu'à comparer l'admission éventuelle de 10 000 Syriens sur le sol américain à un cheval de Troie.

"Quand les Syriens arrivent, d'où qu'ils viennent, car nous ne sommes même pas sûrs qu'ils viennent de Syrie, quand ils arrivent, nous devons être très, très vigilants, a déclaré le week-end dernier Donald Trump sur ABC News . "Ce serait bien d'avoir une base de données et une liste de suspects, mais nous devons faire attention à ce que nous faisons. Ces gens-là ne devraient pas être autorisés à venir." Des propos intolérables pour George R.R. Martin.

"Nous sommes une nation d'immigrés"

Pas d'accord, l'écrivain cite "Le Nouveau Colosse", le sonnet de la poétesse américaine Emma Lazarus, gravé sur la Statue de la Liberté : “Donne-moi tes pauvres, tes exténués / Qui en rangs pressés aspirent à vivre libres". Pour lui, "ces mots sont la meilleure définition de la nation d'immigrés que nous sommes. C'est à se demander si tous les gouverneurs (dont celui du Nouveau Mexique où il vit – ndlr), les membres du Congrès qui refusent l'entrée des réfugiés syriens ont jamais visité la Statue de la Liberté, ou s'ils ont jamais lu les mots qui y sont gravés. Ou alors sinon ils n'ont pas compris leur sens."

George R.R. Martin fait référence à la décision de la Chambre des représentants, à majorité républicaine, de suspendre jeudi dernier l'accueil des réfugiés syriens et irakiens, par 289 voix contre 137. Et ce malgré la menace de véto de Barack Obama. "Emma Lazarus avait raison. Donald Trump et 33 gouverneurs ont tout faux, faux, faux", poursuit l'écrivain. "Les réfugiés syriens sont autant victimes de Daesh que les morts en France. Laissons-les entrer." 

A LIRE AUSSI >> Pour lutter contre le terrorisme, Donald Trump veut ficher les musulmans

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter