Gilbert Rozon accusé de harcèlement et agression sexuelle : M6 suspend "La France a un incroyable talent"

DirectLCI
SCANDALE - Visé par des accusations d'agressions et harcèlement sexuel·le·s, Gilbert Rozon, connu dans l'Hexagone comme juré de "La France a un incroyable talent" sur M6, a annoncé jeudi qu'il se retirait de toutes les fonctions qu'il occupait dans son pays natal, le Canada. La chaîne a annoncé la suspension de l'émission.

Le communiqué, très court, a été posté en toute fin de soirée outre-Atlantique. "J'annonce que je quitte dès maintenant mes fonctions de président du groupe Juste pour rire, de commissaire aux célébrations du 375e de Montréal ainsi qu'en tant que vice-président de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain", écrit Gilbert Rozon sur Facebook. Si son nom ne vous dit rien, vous avez sans aucun doute aperçu son visage et entendu sa voix sur M6, où il officie en tant que juge de l'émission La France a un incroyable talent depuis son lancement en 2006.


Le producteur de renom explique se retirer "par respect pour les employés et les familles qui travaillent pour ces organisations ainsi que tous nos partenaires", ne souhaitant pas "leur porter ombrage" alors qu'il est accusé d'agression sexuelle. Sa décision survient après la sortie de l'humoriste Guillaume Wagner. "Je ne travaillerai plus pour Juste pour rire tant et aussi longtemps qu'un agresseur en sera le patron", a-t-il affirmé sur sa page Facebook alors qu'il dénonçait également le comportement d'Eric Savail, présentateur de l'émission "Recettes pompettes". "Quand des hommes brisent des vies, la moindre des choses est de briser le silence", écrit-il.

Entrepreneure, animatrices, réalisatrices... Neuf femmes témoignent à visage découvert

Des décisions qui interviennent après que neuf personnes ont osé témoigner contre lui. Entrepreneures, animatrices, réalisatrices... Elles ont parlé au Devoir après un premier témoignage de la réalisatrice Lyne Charlebois qui répondait au hashtag #metoo ("moi aussi"). Elle y parlait de "Weinstein québécois" sans nommer son agresseur présumé. "Je n'ai jamais pensé à dénoncer ou à porter plainte. Dans ma tête, je savais que c'était un viol mais je me demandais si j'avais fait quelque chose de pas correct. Je me trouvais vraiment niaiseuse", raconte-t-elle à propos de cette soirée de 1982. Geneviève Allard dit avoir vécu la même chose, 34 ans plus tard. "Elle dit s'être endormie à côté de lui et s'être réveillée en se rendant compte qu'il était en train de la pénétrer", peut-on lire.

Marlène Bolduc, qui travaillait en tant qu'animatrice-cycliste lors du festival Juste pour rire l'été dernier, fait elle part du harcèlement sexuel dont elle a été victime. Gilbert Rozon se trouvait alors à l'arrière de son vélo type pouss-pouss. "Il répond qu'il est bien content de son choix puisqu'il a vu sur mon 'beau dos cambré'. 'Ça doit être ferme ces cuisses-là ?", qu'il lance. Rire des employés. C'est à ce moment qu'il détache son foulard et se met à me fouetter 'le beau dos cambré' comme si j'étais un animal de calèche", se souvient-elle sur Twitter.

M6 suspend "La France a un incroyable talent"

Outre ses témoignages, les médias québécois rapportaient qu'une enquête avait été ouverte par la police de Montréal à la suite d'une plainte déposée mardi à l'encontre de Gilbert Rozon pour agression sexuelle, pour des faits remontant à 1994 et qui se seraient déroulés à Paris. Même le maire de Montréal, Denis Coderre, a réagi à l'affaire dans un long message publié sur Twitter. Il dit avoir "pris connaissance [...] avec consternation et déception [...] des graves allégations d'inconduite sexuelle qui pèsent contre Gilbert Rozon". "On peut être troublé, révolté, bouleversé" par ces allégations, mais nous devons laisser la justice faire son travail, "tout en soutenant les femmes et les hommes qui en ont parlé", a-t-il plaidé.  

Gilbert Rozon devait revenir sur le petit écran français jeudi 26 octobre avec le lancement de la 12e saison de La France a un incroyable talent. M6, qui diffuse l'émission, a décidé d'en suspendre la diffusion, "sans préjuger de la véracité" des informations dévoilées.

Une opération qui a son coût, puisque, selon les informations du Parisien, sept émissions ont été enregistrées à la fin de l'été, facturées environ 2,5 millions d'euros. La chaîne a découvert l'information ce jeudi matin.

Plus d'articles

Sur le même sujet