Harcèlement sexuel : comment Netflix s’apprête à "tuer" Kevin Spacey dans la saison 6 de "House of Cards"

RADICAL - Officiellement suspendu du tournage de la saison 6 de "House of Cards", Kevin Spacey ne devrait jamais y remettre les pieds. Quid de son personnage, l'ex-président Frank Underwood ? D’après la presse américaine, les scénaristes de la série s’apprêteraient à l’éliminer, purement et simplement. Plusieurs scénarios se dessinent.

C’est à une situation sans précédent à laquelle les équipes de House of Cards sont actuellement confrontées. Depuis que leur vedette, le comédien Kevin Spacey, est empêtrée dans un scandale sexuel, dans le sillage de l'affaire Harvey Weinstein qui ébranle aussi Hollywood, l’avenir de la série politique la plus populaire de la planète est, sinon compromis, sérieusement remis en question.


Vendredi, celui qui est également producteur exécutif du programme a été officiellement "suspendu" par  la société de production Media Rights Capital. Mais la plateforme de streaming Netflix, son diffuseur, a d’ores et déjà fait savoir qu’elle coupait tous ses liens avec l’interprète du président Frank Underwood, allant jusqu’à annuler la sortie l’an prochain de Gore, un biopic de l’écrivain Gore Vidal, dont il est la vedette.

Une annulation pure et simple est exclue

Le 31 octobre, au lendemain des déclarations du comédien Anthony Rapp, accusant Kevin Spacey de lui avoir fait des avances lorsqu’ils avaient respectivement 14 et 26 ans, Netflix faisait savoir que la saison 6, en cours de tournage, serait aussi la dernière. C’était avant d’apprendre que huit membres de l’équipe avaient été victimes de harcèlement sexuel de la part du comédien... 


Si l’annulation pure et simple de la saison a été évoquée par la presse américaine, le magazine professionnel Variety affirme que les producteurs refuseraient de mettre leurs employés au chômage en raison des agissements d’un seul. Mais pour continuer sans lui, les scénaristes vont devoir faire preuve d’ingéniosité.

The Hollywood Reporter révèle qu’au moment où l’affaire a éclaté, le tournage des deux premiers épisodes était entièrement terminé, tandis que celui du troisième était planifié. La première hypothèse, qui consisterait à réécrire l’intégralité des 13 épisodes, et donc à retourner les deux premiers, serait la moins crédible. D’après le magazine professionnel, les producteurs auraient donné deux semaines aux équipes pour réfléchir à la façon d’organiser la sortie du personnage de Frank Underwood. 


Et la plus crédible serait… de le tuer. House of Cards est en effet l’adaptation d’une série britannique elle-même inspirée du roman éponyme de l’auteur Michael Dobbs, ancien membre du Parti conservateur. Dans les dernières pages, son héros machiavélique, le Premier ministre Franck Urquhart, est assassiné après avoir passé 11 ans et demi au pouvoir. Difficile désormais de reproduire ce schéma avec Frank Underwood, le président incarné dans la version américaine par Kevin Spacey.

Robin Wright en vedette de la saison 6 ?

Si les deux épisodes déjà tournés par le comédien ne sont pas mis à la poubelle, et même conservé en l'état, il va donc falloir mettre en scène sa mort de façon astucieuse pour se passer de lui sur le plateau. Pourquoi pas hors champ, à la faveur d’un accident de voiture ou d’avion, ou bien d’un attentat terroriste ? Au fil des épisodes, les époux Underwood ont d’ailleurs agité cette menace pour accéder à la Maison Blanche... 


Quelle que soit la décision des scénaristes, tout porte à penser que Claire, la compagne de Frank Underwood, devrait devenir la star de la saison 6. Rappelons qu’à la fin de la cinquième, c’est elle qui occupe le Bureau ovale, après la démission surprise de son mari. Dans les dernières secondes de l’épisode 13, elle refuse un appel de ce dernier et se tourne vers la caméra. "C’est mon tour", annonce alors la comédienne Robin Wright. Prémonitoire ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Kevin Spacey, un autre scandale sexuel à Hollywood

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter