Harlan Coben : "C'est fou de voir son propre monde prendre vie à l'écran"

TÉLÉ
POLAR – C'est la première qu'un de ses romans est adapté à la télévision. Harlan Coben nous dit tout sur "Une chance de trop", la série événement de TF1 avec Alexandra Lamy, pour laquelle il a également joué les showrunners.

C'est la première fois que vous jouez les showrunners. L'expérience vous a-t-elle plu ?
C'était génial ! Je passe ma vie seul dans une pièce à écrire, alors le fait de pouvoir collaborer avec des gens aussi talentueux qu'Alexandra Lamy ou François Velle, le réalisateur c'était magique. Et puis c'est fou de voir mon propre monde prendre vie. Quand j'allais sur le tournage, j'essayais d'avoir l'air sérieux, car je suis le boss, mais au fond j'étais comme un gamin, très impressionné.

Comment votre roman s'est-il retrouvé en série ?
C'est Syndey Gallonde, un jeune producteur, qui a réussi à convaincre mon agent de lui donner un rendez-vous avec moi. Quand je l'ai rencontré, ça a tout de suite collé. Comme je suis quelqu'un qui fonctionne avec ses tripes, je lui ai dit oui. J'avais ressenti la même chose face à jeune garçon qui s’appelait Guillaume Canet et qui voulait adapter Ne le dis à personne au cinéma.

Etait-ce important pour vous d'avoir la mainmise sur le projet ?
Bien sûr. Quand j'ai su que TF1 était intéressé j'ai été effrayé car c'est quand même une grosse chaîne et je n'avais pas envie que mon projet soit dénaturé, comme ça arrive souvent à Hollywood. Mais il sont été de super partenaires. Au final la série est 100% comme je l'ai voulue. Si ça ne marche pas, si les gens n'aiment pas la fiction, j'en prends l'entière responsabilité. Comme pour mes livres.

A LIRE AUSSI >> Alexandra Lamy : "Pour Harlan Coben, je suis la meilleure comédienne du monde !"

Le héros du livre est devenu une héroïne dans la série. Pourquoi ?
Ce n'était pas mon idée mais celle du réalisateur Francois Velle, à laquelle j'ai tout de suite adhéré. Quand j’ai écrit Une chance de trop, je n'étais pas encore assez confiant en tant qu'écrivain. Mais si je devais écrire la même histoire aujourd'hui, le héros serait une femme, comme dans mon dernier livre, Tu me manques. Et puis je trouvais que c'est intéressant de ne pas avoir exactement la même histoire que dans le roman. Sans compter que j'ai été tout de suite convaincu par Alexandra Lamy. Mais ne lui dites rien car elle pense qu'elle est la meilleure actrice du monde (Rires)

Vous ne la connaissiez pas avant ?
Non. Quand on m'a parlé d'elle, j'ai regardé tous ses films, surtout les drames, et je l'ai trouvée géniale. Je l'ai tout de suite voulue. C'est une super comédienne. Elle a de l'humanité, c'est une personne foncièrement bonne. Pour incarner l'héroïne de la série, j'avais envie d'une star à laquelle tout le monde peut s'identifier. Et, contrairement à d'autres comédiennes, elle n'a pas besoin de fausses larmes pour pleurer ! Elle est incroyable.

A LIRE AUSSI >> Harlan Coben : "J'ai assez d'argent pour arrêter d'écrire demain"

Comment trouvez-vous les idées de vos romans ? Épluchez-vous les faits divers ?
(Rires) Non, ça sort de mon imagination. Je pense à un sujet et je me demande "et si ?". A l'époque d'Une chance de trop, je venais d'avoir mon quatrième enfant et j'étais très ému quand je pensais à ma famille. Tout a débuté avec une phrase, qui est d'ailleurs la première du roman : "Quand la première balle m'a touché, j'ai pensé à ma fille". Je ne savais pas où l'histoire allait me mener mais le thème était là : jusqu'où est-on prêt à aller pour son enfant ?

Vous faites aussi une apparition dans la série. Pourquoi ?
Parce que Francois me l'a demandé ! Je vais jouer avec Dana Delany, que l'on a vue dans Desperate Housewives, c'est une bonne amie à moi. J'avais aussi fait une petite apparition dans Ne le dis à personne, de Guillaume Canet. C'était très amusant. Je dois faire attention car je vais finir par y prendre goût ! Jouer c'est tellement plus facile que d'écrire.

Vous trouvez que c'est difficile d'écrire, même avec votre expérience ?
Oui, bien sûr. Trouver l'histoire ce n'est pas difficile, mais écrire si. Vous le savez bien, vous qui êtes journaliste. Se retrouver devant une page blanche, c'est toujours angoissant. Quand je commence un livre, je connais toujours la fin. Mais je ne sais jamais comment je vais y arriver.

Vous avez aussi une autre série en préparation avec Sky One. De quoi s'agit-il ?
Ça s'appelle The Five et c'est en cours de tournage. C'est une série de 10 épisodes d'après une idée originale que j'ai eue. C'est l'histoire d'un petit garçon qui après avoir été harcelé par ses amis, disparaît soudainement. 20 ans passent, et l'ADN du disparu réapparaît sur une scène de crime. Il est donc vivant. J'ai aussi un autre projet avec TF1 mais je ne peux pas vous dire de quoi il s'agit. Mais je peux vous assurer que vous aller adorer !

Une chance de trop, ce soir à 20 h 55 sur TF1.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter