"Homeland est raciste" : la série américaine taguée en arabe à son insu !

TÉLÉ
INSOLITE – Dans l'épisode 2 de la saison 5 de la série "Homeland", certains spectateurs ont aperçu un tag en arabe insultant la fiction américaine. Il est l'oeuvre d'un groupe d'artistes invités à "décorer" le plateau... et qui en ont profité pour exprimer tout le mal qu'ils pensent de la série.

C'est une série qui ne fait pas l'unanimité. Voire qui dérange lorsque ses scénaristes emploient quelques raccourcis gênants, voire insultants pour certains. Critiquée à plusieurs reprises par le passé dans les pays arabes – notamment lorsqu'elle faisait passer Beyrouth pour une zone de guerre permanente – Homeland vient d'être victime d'un "sabotage artistique", selon les propres termes de son showrunner Alex Gansa. Dans l'épisode 2 de la saison 5, qui vient d'être diffusé, l'héroïne Carrie Mathison pénètre un camp de réfugiés à la frontière libano-syrienne. Sur un mur, on peut lire, en arabe : "Homeland est raciste". Un tag qui est tout sauf le fruit du hasard.

Lors du tournage, en Allemagne, au début de l'année, la production a fait appel en urgence à des artistes d'origine égyptienne afin de "décorer" le plateau. "Etant donné la réputation de la série, nous n’étions pas facilement convaincus", raconte l'un d'entre eux sur son site, "jusqu’à ce que nous considérions que cette intervention pouvait relayer notre malaise, ainsi que celui de beaucoup d’autres, face à cette série. C’était le moment de faire valoir nos arguments de manière subversive, en utilisant la série elle-même."

"Une manière hautement biaisée de représenter les Arabes"

Homeland "a la réputation d’être la série télé la plus intolérante pour son inexactitude, et sa manière hautement biaisée de représenter les Arabes, les Pakistanais et les Afghans, ainsi que les villes de Beyrouth, Islamabad - et le prétendu monde musulman en général", poursuit l'intéressé qui reproche à la fiction de Showtime, inspirée de la série israélienne Hatufim, de maintenir "la dichotomie entre des Américains protecteurs, photogéniques, et surtout blancs, contre la menace diabolique musulmane."

Averti au lendemain de la diffusion de l'épisode, le showrunner Alex Gansa, prend l'affaire avec philosophie. "Nous aurions aimé voir ces images avant qu'elles soient diffusées", admet-il. "Toutefois Homeland cherche toujours à être subversive à sa manière et à encourager la discussion. Si bien que nous ne pouvons pas nous empêcher d'admirer cet acte de sabotage artistique". Reste à savoir si d'autres épisodes ont été victimes des mêmes tagueurs. Et si la production a déjà commencé à revisionner la suite de la saison avec l'aide d'un traducteur... 

A LIRE AUSSI >> La saison 4 de Homeland fait scandale au Pakistan

Lire et commenter