"Homeland", saison 3, épisode 12 : Damian Lewis raconte l'incroyable dénouement pour Brody

"Homeland", saison 3, épisode 12 : Damian Lewis raconte l'incroyable dénouement pour Brody

DirectLCI
ATTENTION SPOILER – Dans une interview accordée au magazine "Entertainment Weekly", le comédien Damian Lewis, interprète de Nick Brody, évoque la fin de la saison 3 de "Homeland".

Interdiction de lire les lignes qui suivent si vous n'avez pas encore vu le dernier épisode de la saison 3 de Homeland. C'est bon, vous êtes partis ? Les autres, vous savez désormais que le personnage du soldat Nick Brody a été pendu à Téhéran, sous les yeux de Carrie Mathison, après avoir été reconnu coupable du meurtre d'Abkari. Dans une interview accordée à Entertainment Weekly , Damian Lewis, lauréat d'un Emmy Award pour la saison 1, évoque ce choix radical des scénaristes.

C'est en septembre dernier, lors de l'avant-première à Washington du premier épisode de la saison 3, que le comédien a appris le sort réservé à son personnage. "J'ai appris la décision de le tuer au bar de notre hôtel", révèle le comédien. A l'époque le grand final dévoilé dimanche dernier n'a pas encore été tourné. "J'ai dit à Alex Gansa (le showrunner – ndlr) : 'tu sais, j'ai entreposé pas mal de choses en Caroline du Nord (là où la série est filmée pour l'essentiel -ndlr). J'ai besoin de savoir si je les laisse là-bas ou pas. Il m'a regardé et m'a dit 'tu devrais les retirer. C'est là que j'ai su que je n'allais pas survivre".

Une scène profondément dérangeante

Damian Lewis assure qu'il est ravi de la façon dont le parcours de Brody s'est achevé. "Les scénaristes ont fait du bon boulot. Je savais qu'il était devenu un personnage très populaire donc je voulais le servir au mieux. Qu'il ait un grand final. Je n'espérais pas un final de héros, car Brody n'est pas un héros. Il est devenu bien trop tragique pour ça au fil des trois saisons. C'est un homme brisé. Je voulais que son départ ait un sens, qu'il soit émouvant (…)". Le tournage de la scène en question ? "Assez dérangeant", admet le Britannique. "Nous sommes montés dans la voiture et les figurants cognaient et criaient mon nom".

Au-delà de l'aspect spectaculaire de la pendaison, Damian Lewis insiste sur la justesse des émotions. "J'avais encore un rôle à jouer, j'étais encore dans l'histoire de Brody. Il ne voulait pas qu'elle soit là, mais dans ces ultimes instants, il la cherche du regard et il la trouve. Il est clair pour moi qu'au moment d'être exécuté dans un pays étranger, devant des inconnus, il avait besoin d'un visage familier, et encore plus de Carrie, la femme qu'il aime. C'est sur ça que je me concentrais : essayer de rester crédible alors que je perdais la vie."

Les fans n'arrêtent pas de lui écrire

Petite anecdote amusante : une figurante a du être évacuée du plateau, provoquant un étonnant quiproquo au sein de l'équipe. "Cette femme en burqa noir prenait des photos avec son iPhone brillant. Je l'ai aperçu de là-haut, à 10 mètres au-dessus du sol. Je me suis mis à remuer les bras dans sa direction et tout le monde s'est précipité dans ma direction en hurlant 'descendez-le, descendez-le!'. J'avais oublié que remuer les bras était le signal pour prévenir que la corde m'étouffait. L'équipe me demandait comment je me sentais et moi je désignais cette femme qui prenait des photos de toute la scène."

Depuis la diffusion de l'épisode, Damian Lewis raconte avoir reçu de nombreux messages d'amis et de fans. "Certains me disent 'de toute façon' tu reviendras d'une manière ou d'autre. D'autres sont absolument démolis. Brody a pas mal divisé les gens. Il y avait ceux qui pensaient que la série ne pouvait plus avancer avec lui, d'autres pour qui Brody était la série à lui tout seul et que celle-ci ne peut pas lui survivre. Nous verrons bien. Tout ce que je sais, c'est que jouer ce fabuleux personnage a été un privilège et m'a donné beaucoup de plaisir".

Plus d'articles