"Homeland" saison 4, épisode 6 : enfin un gros coup de théâtre

TÉLÉ
SÉRIE – Rien de va plus pour Carrie. Alors que la jeune femme a réussi à enrôler le jeune Aayan pour se rapprocher de son oncle Haissam Haqqani, le jeune garçon multiplie les faux-pas... ATTENTION SPOILERS.

Carrie et Aayan passent toujours autant de temps ensemble. Si le jeune garçon est désormais sous le charme de l'agent de la CIA, celle-ci se rapproche de plus en plus proche du neveu de Haissam Haqqani. Parti récupérer ses affaires à la fac (il croit qu'ils vont s'envoler pour l'Angleterre le soir-même), Aayan croise sa camarade de classe à qui il avoue qu'il est sur le départ. Une belle gaffe.

De retour chez Carrie, des hommes armés déboulent dans la maison et tentent de le kidnapper. Si le jeune garçon parvient à s'échapper, ce n'est pas le cas de Carrie qui se fait embraquer dans une camionnette, sous les yeux de Aayan, impuissant. Mais rapidement on découvre que tout cela n'était qu'un coup monté pour pousser Aayan à se rendre chez son oncle.

Quinn, toujours autant énervé

Denis Boyd, le mari de l'ambassadrice, continue d'espionner Carrie pour le compte de Nasneem. Il fait part à cette dernière de ses découvertes : Carrie est bipolaire et elle est sur une mission avec Aayan. Quinn, de son côté, est toujours remonté contre Carrie qu'il envoie balader dès qu'elle se rapproche de lui. C'est alors qu'il découvre que le terroriste Farhad Ghazi n'est jamais arrivé à Johanesbourg et que Saul n'a jamais atterri aux Etats-Unis non plus.

Alors qu'il vient de faire une déclaration d'amour à Carrie au téléphone, Aayan retrouve enfin son oncle. L'équipe de la CIA qui supervise la rencontre avec un drône se prépare à abbattre Haissam Haqqani. Mais coup de théâtre : ce dernier fait sortir Saul de son coffre et balance à son neveu qu'il s'est fait avoir par Carrie Mathison qui l'a utilisé pour arriver à ses fins. Et abat froidement le garçon d'une balle dans la tête.


Homeland, saison 4, tous les dimanches soirs sur Showtime. 
Et sur Canal+ Séries, tous les mardis à 20 h 50.

Lire et commenter