VIDEO - "House of Cards" : Kevin Spacey pourra-t-il un jour reprendre le tournage de la saison 6 ?

RÉVÉLATIONS – Officiellement suspendu depuis que Kevin Spacey est accusé de harcèlement sexuel, le tournage de la saison 6 de "House of Cards" est aujourd’hui menacé par de nouveaux témoignages émanant de plusieurs membres de l’équipe de la série. Au point de sérieusement compromettre son avenir...

Le scandale sexuel dont Kevin Spacey est le triste héros va-t-il avoir raison de la série House of Cards ? Au lendemain des accusations de l’acteur Anthony Rapp, qui affirme avoir repoussé les avances de la star lorsqu’il était mineur, en 1986, les dirigeants de Netflix annonçait que la saison 6, en cours de production, serait la dernière. Un timing jugé suspect par de nombreux observateurs, même si la plateforme de streaming payant affirme avoir pris la décision bien en amont. Mais verra-t-on un jour cette fameuse saison 6 ?


Officiellement, son tournage est suspendu jusqu’à nouvel ordre. Sauf que ces dernières heures, de nouveaux éléments sont venus sérieusement remettre en question l’avenir d’un programme récompensé à de multiples reprises aux Emmy Awards, les Oscars de la télé. Tandis que la presse britannique a recueilli de nombreux témoignages compromettant au sujet du comédien, lorsqu’il dirigeait le Old Vic Theater, de 2003 à 2013, voilà que CNN a révélé jeudi que huit personnes employées sur la série politique auraient été victimes d’un comportement "inapproprié" de la part de l’interprète de Frank Underwood. 


Parmi elles, un assistant de production qui affirme que ce dernier aurait mis la main sur son pantalon sans son consentement alors qu’il le conduisait sur le plateau. Avant de le bloquer contre un mur et de le toucher de manière "inappropriée". Un autre membre de l’équipe indique que Kevin Spacey "mettait ses mains sur [lui] de manière de bizarre", citant des massages des épaules et de l’estomac… 

Durant notre première année de tournage, en 2012, un membre de l’équipe s’est plaint d’une remarque spécifique et d’un geste de Kevin Spacey.La société de production Media Capital Rights

"Nous sommes profondément troublés par ces nouvelles accusations concernant les agissements de Kevin Spacey avec des membres de l’équipe de House of Cards", a rapidement la société de production Media Capital Rights. Notre priorité est de fournir aux acteurs et aux techniciens un environnement de travail sain." Si la société qui fournit la série à Netflix parle de "nouvelles" accusations, c’est parce qu’elle était déjà au courant des agissements du comédien. "Durant notre première année de tournage, en 2012, un membre de l’équipe s’est plaint d’une remarque spécifique et d’un geste de Kevin Spacey. Une décision immédiate a été prise et nous avons résolu la situation de manière satisfaisante pour toutes les parties impliquées." 


La société parle-t-elle d’un accord financier afin de s’éviter une mauvaise presse ? Le communiqué ne le précise pas. Toujours est-il que ses dirigeants ont pris conscience de l’ampleur de la crise. Et a donc décidé de mettre en place un dispositif exceptionnel afin de rassurer leurs employés. Il inclut une hotline afin de recueillir les témoignages de manière anonyme, des conseillers de crise et des conseillers juridiques auxquels s’adresser si des faits similaires devaient se reproduire sur l’un de leurs tournages. Outre House of Cards, Media Right Capital produit depuis 2006 de nombreux films pour le cinéma comme Babel, The Box, Ted et tout récemment Baby Driver avec… Kevin Spacey.

Va-t-il être blacklisté par Hollywood ?

Dans ce contexte pour le moins tendu, le comédien âgé de 58 ans pourra-t-il retrouver le chemin des studios ? En est-il au moins capable ? Depuis son coming-out maladroit, consécutif aux accusations de Anthony Rapp, il est resté silencieux. Mercredi, c’est par la voix de son attachée de presse, Staci Wolf, qu’on apprenait qu'il avait décidé d’entamer une thérapie. Coup de théâtre : dans la nuit de jeudi à vendredi, la revue professionnelle The Hollywood Reporter a révélé que Staci Wolf avait mis fin à sa collaboration avec l’acteur… tout comme CAA, la célèbre agence qui gère sa carrière depuis 2009.

Lâché par son entourage professionnel, Kevin Spacey va-t-il être "blacklisté" à Hollywood, à l’instar du producteur Harvey Weinstein ? A court terme, c’est la sortie de ses prochains films qui pourraient être perturbée, sinon menacée par un scandale sans précédent. Le comédien tient en effet l’un des rôles principaux de Tout l’argent  du monde, le thriller de Ridley Scott, sur les écrans américains le 8 décembre, et en France le 27 décembre. On doit également le revoir en 2018 dans Billionaire Boys Club, de James Cox et surtout dans Gore, de Michael Hoffman, un biopic de l’écrivain Gore Vidal produit et distribué par… Netflix.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Kevin Spacey, un autre scandale sexuel à Hollywood

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter