iTélé : au 19e jour de grève, le CSA adresse deux mises en demeure à la chaîne

TÉLÉ

Toute L'info sur

La crise à iTELE

RAPPEL À L'ORDRE - Pour la dix-neuvième journée consécutive, le mouvement social chez iTélé a été reconduit par 78% des salariés. Le débat de la primaire de la droite sera bel et bien diffusé sur la chaîne. Cette dernière s'est vue adressé deux mises en demeure de la part du CSA.

Avec 87 votes favorables, 6 contre et 18 abstentions, l'arrêt de travail a été reconduit pour le 19e jour, chez iTélé. Les salariés ont voté la poursuite de la grève, le jour de la diffusion du deuxième débat de la primaire de la droite. La prise d'antenne devait se faire à 18h30 et se terminer à minuit mais une annonce de la direction est venue contrecarrer les plans des journalistes. Via un mail aux salariés, Serge Nedjar, le directeur de la chaîne a annoncé que "dans le climat actuel et jusqu'à nouvel ordre de ma part, toutes les opérations sont suspendues". 

Il précise également que cette suspension concerne : "l'avant et l'après 'débat des primaires LR' du 3 novembre ainsi que la 'nuit américaine'" prévue pour l'élection présidentielle du 8 novembre. "Ces projets ambitieux demandent l'implication de tous, dans la plus grande sérénité", a expliqué le directeur de la chaîne. Ainsi, ce jeudi soir, elle ne diffusera que le débat, suspendant les émissions d'avant et le "décryptage" prévu à la fin de la soirée. 

Lire aussi

    Dans la foulée de l'envoi de ce mail, un communiqué des salariés de la chaine est tombé. 

    Deux mises en demeure adressées à la chaine

    Ils ont déploré cette suspension et renouvelé "leur volonté de dialogue avec la direction pour trouver une issue à la crise". Outre le départ de l'antenne de l'animateur vedette Jean-Marc Morandini, mis en examen "pour corruption de mineur aggravée", les salariés de la chaîne du groupe Canal+ réclament une charte éthique, un projet précis et des moyens accrus. La semaine dernière, ils avaient adressé une lettre au CSA pour l'avertir de plusieurs violations d'obligations prévues par la convention notamment en laissant son actionnaire intervenir sur son contenu éditorial et en mélangeant information et divertissement. Le régulateur vient de statuer et d'adresser deux mises en demeure à l'encontre de l'éditeur d'iTélé. 

    La première mise en demeure concerne l'émission Morandini Live que le CSA estime manquer "aux exigences d'honnêteté et de rigueur dans la présentation et le traitement de l'information". La seconde mise en demeure est relative à l'absence de fonctionnement du comité d'éthique depuis septembre 2015. Ce comité d'éthique, chargé de "contribuer au respect du principe de pluralisme" de l'information, est prévu dans la convention signée par la chaîne. "Faute de remédier à ces manquements", iTélé "s’expose à des procédures de sanction", avertit le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) dans son communiqué. 

    Un nouveau rassemblement prévu, ce vendredi 4 novembre

    Et pour faire mentir Arthur Rimbaud, qui écrivait qu'on est pas sérieux quand on a dix sept ans, les salariés ont prévu de se rassembler vendredi 4 novembre à 13H00, devant l'immeuble d'iTélé à Boulogne-Billancourt, pour marquer également l'anniversaire des 17 ans de leur chaîne et les 32 ans de sa maison mère Canal+. 

    En vidéo

    VIDÉO - Morandini sur iTÉLÉ, une première pleine de sous-entendus

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter