Les animateurs des late shows américains réagissent à la victoire de Donald Trump

TÉLÉ

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

HUMOUR TRISTE - C'est dans une drôle d'atmosphère que les late shows se sont tenus sur le petit écran américain, quelques heures après l'élection de Donald Trump. James Corden, Conan O'Brien, Seth Meyers ou encore Stephen Colbert, ont commencé leur émission par leur fameux monologue, au goût amer.

James Corden

"Qu'est-ce qu'il s'est passé hier soir ? Je suis allé me coucher tôt... Mais j'ai fait un drôle de rêve." James Corden ne veut pas trop y croire à cette victoire de Donald Trump et comme beaucoup d'Américains il espère que ces dernières heures ne sont qu'un cauchemar dont ils doivent se réveiller. Le comédien britannique a pourtant trouvé un point commun entre les votants des deux camps : "Vous avez tous eu des auto-collants". "Mais c'était une drôle de soirée, en zappant sur toutes les chaînes on voyait les journalistes faire la même tête 'heuuuuu........'" continue-t-il, avant d'ajouter que "le pays est divisé" et de raconter l'histoire de son arrivée avec sa femme et son fils, avec beaucoup d'émotion dans la voix. Il conclut en invitant chacun à traiter les autres "avec amour et respect".

Conan O'Brien

"Aujourd'hui est un jour très étrange. La moitié du pays est heureux, l'autre moitié est déçue et furieuse" commence l'animateur, en expliquant qu'il est un féru d'histoire et que les Etats-Unis ont déjà connu ce genre d'élections (...) C'est notre truc. Et de continuer : "L'optimiste qui est en moi choisit de se réjouir du fait que nous ayons des élections libres et justes, et je dis ça du fond du coeur. Ces dernières années, j'ai voyagé dans plusieurs pays où les gens donneraient tout pour avoir notre système. En Amérique, on a le droit de choisir qui va ruiner notre pays."

Stephen Colbert

"Je ne sais pas en quoi croire aujourd'hui." Stephen Colbert n'en croit pas ses yeux, Donald Trump a bien été élu pour prendre la tête des Etats-Unis. "Je suis content d'être avec vous, dit-il en direction du public, je n'ai pas envie d'être seul là. Et si vous êtes là, je ne vais nulle part. Nous avons quatre années très intéressantes devant nous". Il conseille aux Américains de ne pas tout de suite s'emparer de leur passport pour partir au Canada, tout simplement parce que le site internet de l'immigration a crashé au cours de la soirée. 

Seth Meyers

"Bon... Il nous a vraiment pris par la chatte, commence-t-il sous les rires du public. Je suis désolé de parler comme ça, mais ça a l'air d'aller au collège électoral". "Depuis le début je me trompe, je pensais que sa candidature était une blague, puis je pensais qu'il n'allait pas remporter la primaire républicaine, et je n'imaginais pas une seule seconde qu'il devienne président. Donc, comme je me trompe tout le temps sur son compte, il va forcément être un put*** de bon président". Il assure ensuite, que "l'espoir n'est pas perdu, car c'est le seul chemin à prendre pour notre avenir".

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter