Jean-Pierre Foucault : "Rejoindre Hanouna ? Un bain de jouvence"

TÉLÉ
DirectLCI
INTERVIEW – Changement de fréquence pour l'animateur. Après 13 ans sur RTL, Jean-Pierre Foucault fait sa rentrée sur Europe 1 dans "Les Pieds dans le Plat", la nouvelle émission de Cyril Hanouna. Une cure de jouvence pour l'animateur qui retrouve la station de ses débuts.

Vous fêtez votre 50ème rentrée radio...
Dites moi qu'il n'y paraît pas, ça me fera plaisir (Rires). Mais je suis content que ce soit sur Europe 1 car j'étais là il y a quelques décennies, en 1967. Le fait de revenir ici, et qui plus est aux côté de mon camarade Cyril Hanouna , a valeur de symbole. C'est une belle rentrée.

Ça fait quoi de se retrouver là où on a débuté ?
J'étais très ému de revenir dans cette maison qui m'a véritablement appris mon métier. Si on m'avait dit que tant d'années après je serai là, je n'y aurai pas cru. J'étais un jeune débutant maladroit, avec une culture moyenne et un accent à couper au couteau.

Avez-vous éprouvé une certaine tristesse à quitter RTL après 13 ans de collaboration ?
Bien sur, on est toujours triste de quitter ceux qu'on a aimés et qu'on continue d'aimer. RTL m'a offert beaucoup de choses formidables , mais l'opportunité qui m'a été proposée à Europe 1, RTL ne pouvais pas le faire. Même si j'ai une petite mélancolie, j'ai un grand plaisir à avancer dans mon métier.

Vous faites partie des "petits nouveaux" de la bande. Ça vous plait comme qualificatif ?
Ah oui vachement ! Cette émission est un véritable bain de jouvence pour moi. C'est comme quand je faisais Disney Parade, j'étais comme Mickey, je ne vieillissais pas ! Je suis entouré d'une équipe formidable. Je me réveille tous les matins ravi de me dire que je vais aller me marrer et distraire ceux qui nous écoutent.

Vous connaissez très bien Cyril Hanouna. Est-ce que cela vous a poussé à accepter rapidement son offre ?
Oui car je ne partais pas n'importe où. Je savais que j'allais travailler avec quelqu'un de talentueux et dans le coup. Et puis lâcher ma bride, et ne pas mener le jeu est un exercice différent et confortable. Le fait de ne pas avoir la responsabilité de mener une émission ne me dérange pas du tout.

Un mot sur Cyril Hanouna qui a connu une ascension fulgurante ces derniers mois ?
Fulgurante mais méritée car ce n'est pas artificiel. On a l'impression qu'il vient de naître mais ça fait très longtemps qu'il est dans ce métier. Ce n'est pas un feu de paille. Je n'ai jamais connu un type qui travaille autant que lui, qui ait un tel sens de la répartie et une culture audiovisuelle aussi forte. Il ne triche pas, et c'est ça le plus important dans ce métier.

Etes-vous un aussi gros bosseur que Hanouna ?
Je l'ai été, mais j'avoue que je lève le pied car il a l'extrême courtoisie de bosser pour nous (Rires).

Côté télé, va-t-il y avoir des nouveautés ?
Non, ça ne change pas de ce côté là : je continue à animer Qui veut gagner des millions pour TF1, Les plus grands pour TMC et Miss France le premier samedi de décembre. Et, comme vous le savez, je travaille aussi avec certaines vedettes de TF1 pour la Française des Jeux, avec le Loto et l'Euromillion.

Comment faites-vous pour garder autant de fraîcheur après tant d'années dans ce milieu ?
Mon secret c'est que je vais à Marseille toutes les semaines ! Mais surtout je ne me prend pas au sérieux. Parce que si on reste dans le bain de l'intelligentsia parisienne, ça ne fait pas que du bien.

Les Pieds dans le Plat, du lundi au vendredi de 16 heures à 18 h 30 sur Europe 1.

Sur le même sujet

Lire et commenter