Jean-Pierre Mocky : "Madonna n'était pas vraiment belle, très brune, couverte de boutons"

Jean-Pierre Mocky : "Madonna n'était pas vraiment belle, très brune, couverte de boutons"

DirectLCI
TACLE - Dans une interview accordée à nos confrères de VSD, Jean-Pierre Mocky est revenu sur ses différentes collaborations et rencontres au cours de sa carrière, et notamment Madonna. Le réalisateur n'a pas hésité à charger la chanteuse, l'attaquant notamment sur son physique.

Jean-Pierre Mocky est connu pour tout balancer sans filtre, que ce soit de vrais propos ou d'autres un peu plus délirants. Dernier fait d'armes : une interview accordée à nos confrères de VSD, dans le numéro du mois de janvier. Le réalisateur est revenu sur les moments marquants de sa vie et de sa carrière, et notamment une rencontre particulière avec Madonna, qui aurait gardé sa fille quand elle était plus jeune.


Il explique que sa carrière n'était pas compatible avec son rôle de père :  "Mais bon, ça a donné du travail à des baby-sitters. C'est même comme ça que j'ai eu Madonna pour ma fille" avait de la tacler inexplicablement et l'attaquer sur son physique : " Elle était inscrite à la Sorbonne, elle est restée trois mois. Elle n'était pas vraiment belle, très brune, couverte de boutons. Quand après je l'ai découverte, sous sa blondeur, avec son crucifix, j'ai été stupéfait !".

Lady Gaga, c'est un monstre qui change de visageJean-Pierre Mocky

Une fois lancé, il ne s'arrête plus et s'attaque ensuite à sa carrière au cinéma, qu'il trouve pauvre : "Son problème, c'est qu' 58 ans elle s'évertue à vouloir faire du cinéma alors qu'à part Evita, ça n'a jamais marché.", et d'ajouter que la chanteuse lui avait proposé de tourner un lon-métrage avec Lady Gaga : "Il y a deux, trois ans, elle m'a dit : "On devrait faire un film avec Lady Gaga." Mais je ne sais pas moi, qui c'est Lady Gaga, sinon un monstre qui change de visage".


Il continue en évoquant un projet avorté, dans lequel il aurait tourné avec les plus grands : "Un producteur m'a appelé pour ça, il avait déjà le titre : Big Bazar. Il y avait David Bowie aussi sur le papier. Il s'agissait de montrer les coulisses d'un spectacle."

Plus d'articles

Sur le même sujet