"Jessica Jones" : Notre avis sur la nouvelle série Marvel sur Netflix

"Jessica Jones" : Notre avis sur la nouvelle série Marvel sur Netflix

DirectLCI
NETFLIX - Quelques mois seulement après "Daredevil", Netflix lance "Jessica Jones", seconde série Marvel à débarquer sur sa plateforme. Un pari osé, fruit de la collaboration des deux géants américains. Et pour cause : ce personnage de superhéroïne est presque inconnu. Alors, mission réussie ?

Non, les super-héros ne sont pas tous des hommes. Supergirl débarquait cette année à la télévision américaine sur CBS, Wonder Woman va arriver au cinéma. Et Netflix lance ce vendredi 20 novembre Jessica Jones, un personnage inconnu du grand public, sorti tout droit du comics Alias. Un pari du géant américain de la vidéo à la demande et de Marvel, quelques mois après la sortie de Daredevil. Si les deux héros font partie du même univers, habitent la même ville et sauvent des gens, la comparaison s'arrête là, tant les deux séries sont différentes.

Si Matt Murdock marquait par son ultra violence physique, Jessica Jones, incarnée par Krysten Ritter, joue bien plus sur la psychologie et la noirceur morale. Détective privée, Jessica est une ancienne super-héroïne costumée qui a brutalement arrêté sa carrière après sa rencontre avec le terrifiant Zebediah Kilgrave. Incarné par David Tennant, il a la pouvoir de contrôler l'esprit des gens et leur faire faire ce qu'il souhaite. Un sociopathe qui a ruiné sa vie et qui revient aujourd'hui la mettre en péril.

A LIRE AUSSI >>  Krysten Ritter : "Dans "Jessica Jones", la psychologie est plus forte que l’action"

Ecrite et showrunnée par Melissa Rosenberg, Jessica Jones est assurément la série Marvel la plus noire parmi toutes les adaptations télévisuelles de comics. Oppressante, anxiogène, tant la souffrance de son héroïne est palpable à l'imagine. Solitaire, cette dernière cache derrière sa forte personnalité et son cynisme, la vulnérabilité d'une femme brisée. Bref la série touche véritablement à l'intime, à la notion survie. Il ne s'agit pas d'aller sauver la veuve et l'orphelin à coup de cascades spectaculaires.

Du glaçant Zebediah Kilgrave, à l'imposant Luke Cage (Mike Colter), en passant par l'impassible avocate Jeryn Hogarth (Carrie-Anne Moss)... la galerie de personnages qui gravite autour de Jessica impressionne. Si on note un manque de justesse dans sa mise en scène, le jeu de lumière, amorçant notamment l'arrivée de Kilgrave, y est maitrisé. Un pari définitivement réussi pour une série différente de ce qu'on peut voir chez les autres super-héros. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter