Julien Lepers devrait empocher 1,3 million d'euros pour son licenciement

Julien Lepers devrait empocher 1,3 million d'euros pour son licenciement

JACKPOT – Le présentateur de ''Questions pour un champion'', diffusé sur France 3, devrait toucher 1,3 million d'euros d'indemnité de licenciement. Un montant qui ne l'aurait pas dissuadé de saisir les prud'hommes.

Toute peine, dans tous les sens du terme, mérite salaire. Après 27 ans d'antenne et un remerciement sans ménagement, Julien Lepers devrait empocher 1,3 million d'euros d'indemnités de licenciement, selon des informations de Stratégies.

Cette somme lui sera versée par FremantleMedia France, la société qui produit ''Questions pour un champion''. Le contrat à durée indéterminée de Julien Lepers dépend, en effet, de cette société de production et non pas de France 3, qui diffuse le jeu culturel. Toujours selon Stratégie, l'animateur était payé 40 000 euros par semaine de tournage.

Une charge contre Dana Hastier

Selon L'express, le montant de ses indemnités n'aurait pas dissuadé l'animateur de saisir les prud'hommes, une décision qui n'a cependant pas été confirmée par l'intéressé. Quoi qu'il en soit, une chose est sûre, Julien Lepers en veut beaucoup à la chaîne.

Il y a quelques jours, l'animateur âgé de 66 ans a dénoncé sur LCI les ''conditions scandaleuses et inadmissibles'' dans lesquelles il a été viré. "C'est normal de se retrouver dehors sans un mot, un pot, un verre, un cadeau, un sourire, une réunion... ? C'est scandaleux.", avait-il déclaré évoquant un ''dialogue de sourd'' avec Dana Hastier, la patronne de France 3, qui lui aurait reproché son âge avancé.

De son côté, Dana Hastier soutient que Julien Lepers n'a pas été licencié à cause de son âge mais parce que les audiences de son émission sont insuffisantes.

A LIRE AUSSI

>> VIDÉO – Viré de "Questions pour un champion" : Julien Lepers parle d'un "coup de poignard dans le dos"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé recommande la vaccination des enfants fragiles

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Noël à Bordeaux : pas "d'arbre mort" mais un sapin de verre et d'acier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.