L'affaire Jean-Marc Morandini en trois moments de malaise

L'affaire Jean-Marc Morandini en trois moments de malaise

EMBARRAS - Mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour "corruption de mineurs", Jean-Marc Morandini n'a pas participé à cette rentrée radio et télé 2016, mis de côté par iTélé et Europe 1. L'occasion pour Thierry Ardisson de créer un malaise dans "Le Grand Direct des Médias" en lançant "mais il est où Morandini?". Retour sur trois moments gênants depuis le début de l'affaire.

Depuis que l’affaire des castings douteux de la websérie "Les Faucons" a éclaté, on imaginait mal Morandini participer à cette rentrée des médias 2016. Animateur du "Grand Direct des Médias" sur Europe 1, "Crimes" sur NRJ12, et une tranche d'actu sur iTélé qu'il devait présenter à partir de septembre, Jean-Marc Morandini a été écarté de tout projet professionnel à la suite des révélations des Inrocks, sa mise en examen et son placement sous contrôle judiciaire pour "corruption de mineurs". Il est devenu un sujet très discuté sur les réseaux sociaux, mais également à la radio et à la télévision, provoquant notamment quelques petits moments de malaise...

Toute l'info sur

L'affaire Morandini

Thierry Ardisson dans "Le Grand Direct des Médias"

Invité du "Grand Direct des Médias" ce lundi 26 septembre, Thierry Ardisson s'est fait remarquer en toute fin d'émission. Alors que Thomas Joubert le remerciait de sa venue, l'animateur de "Salut les Terriens" n'a pas pu s'empêcher de répliquer : ""Merci à vous, mais il est où Morandini?". Surpris et un peu décontenancé par cette réponse, Thomas Joubert a simplement répondu : "...Il nous écoute". Un moment gênant qui n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, sur Twitter, Jean-Marc Morandini n'a pas trop tardé à réagir.

Nicolas Canteloup dans sa "Revue de Presque" sur Europe 1

"Je vous laisse enchaîner avec ce petit moment de malaise". Après sa chronique, Nicolas Canteloup savait qu'il avait créé un instant de gêne après avoir raconté une anecdote imaginée, lors de la matinale animée par Thomas Sotto sur Europe 1. En pleine polémique sur le Burkini, l'imitateur a raconté qu'il avait croisé une femme la veille, lui demandant pourquoi elle avait choisi de le porter : "arrêtes Nico, C'est bon, c'est Jean-Marc Morandini ! Je me suis acheté un burkini pour essayer de passer des vacances tranquille !" lance-t-il au son des rires un peu gênés du plateau. 

Laurent Ruquier dans "On n'est pas couché"

Le 27 août dernier, Laurent Ruquier faisait sa rentrée avec "On n'est pas couché", inaugurant une nouvelle séquence au début de l'émission. Un petit tour humoristique de l'actualité, et à l'instar de Nicolas Canteloup, il a décidé de mêler les deux sujets chauds de l'été. Trois personnes se présentent à ses côtés, dont il décrit le look : ""Ça c'est un burkini, ça c'est un bikini, et ça c'est un Morandini !", présentant un homme nu avec une pancarte "Je suis un faucon" devant son anatomie. Un petit tacle qu'il appuie en ajoutant "Mais on imagine largement ce qu'aurait pu être l'acharnement de ce confrère si une telle affaire avait éclaboussé Daniella Lumbroso, Arthur, Claire Chazal ou Marc-Olivier Fogiel", avec un extrait de  l'Arroseur arrosé des frères Lumière.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : la barre des 10.000 patients hospitalisés franchie

    Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

    Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

    EN DIRECT - Marine Le Pen juge le clip de candidature d'Eric Zemmour "passéiste et crépusculaire"

    Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.