"La France a un incroyable talent" reprend sur M6 sans Gilbert Rozon

"La France a un incroyable talent" reprend sur M6 sans Gilbert Rozon
TÉLÉ

TELEVISION - La chaine M6 a indiqué ce lundi soir que le tournage de la saison 12 de "La France à un incroyable talent" allait reprendre. Une information qui intervient moins d'une semaine après qu'un membre de son jury, le Québécois Gilbert Rozon, a été accusé d'agression sexuelle et de viol par neuf femmes.

"La France à un incroyable talent" reprend. Jeudi dernier, M6 avait suspendu la diffusion de la 12e saison de l'émission qui devait commencer dans une semaine, car le producteur Gilbert Rozon, accusé de harcèlement sexuel, faisait partie du jury de ce concours de talents. 

Ce lundi, via un communiqué, la chaîne a finalement annoncé que le tournage allait reprendre ce vendredi, "avec un jury à 3".  Les cinq émissions de casting déjà enregistrées et auxquelles a participé le producteur québécois âgé de 62 ans ne seront toutefois pas diffusées. 

En vidéo

Tout savoir sur l'affaire Gilbert Rozon

Le jury sera donc composé de la chanteuse Hélène Ségara, du comique magicien Eric Antoine et du chorégraphe Kamel Oual. Pour les demi-finales, "un juré guest sera invité à leurs côtés", fait savoir la chaîne. Il s'agit des chanteurs Amir et Soprano. 

La chaîne C8 (groupe Canal+) avait déprogrammé vendredi à son tour une émission suite au scandale sexuel dans lequel est impliqué le producteur canadien Gilbert Rozon. Ce dernier a quitté la semaine dernière ses fonctions au sein du groupe de divertissement Juste pour rire, après avoir été accusé d'agression sexuelle et de viol par neuf femmes qui ont témoigné dans des médias à visage découvert, dans le sillage de l'affaire Harvey Weinstein.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 20.000 nouveaux cas et 163 décès ces dernières 24 heures en France

EN DIRECT - Assassinat de Samuel Paty : six gardes à vue levées, dix autres toujours en cours

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent