La redevance TV même pour ceux qui n'ont pas de télévision ? Nyssen ouvre le débat, Matignon démine

DirectLCI
TÉLÉVISION - Le paiement de la redevance doit il être conditionné à la détention d'une télévision ? A l'heure des box internet, la question - étudiée mais jamais tranchée par les gouvernements successifs - est remise sur la table ce vendredi. François Nyssen veut une réforme en 2020. Selon nos informations, l'entourage de Gérald Darmanin n'évoque, lui, qu'une "réflexion". Contacté par LCI, Matignon assure que "la redevance n'augmentera pas".

La redevance TV doit-elle être payée par les seuls détenteurs de télévision ou également par les propriétaires de box internet qui regardent la télévision en ligne ? Doit elle être payée par tous mais indexée sur les revenus ? Depuis plus de dix ans ce débat traverse les politiques gouvernementales sans jamais être  tranché. François Nyssen veut tout remettre à plat d'ici 2 ans. 


"Je souhaite qu'un débat soit ouvert sur la contribution à l'audiovisuel  public", pour la moderniser et l'adapter aux nouveaux usages numériques, a  indiqué la ministre ce vendredi, lors du Festival de la fiction audiovisuelle de La  Rochelle, précisant que l'objectif était que cette réforme soit adoptée dans  "le projet de loi de finances pour 2020", qui sera présenté dans un an. 


Piste principale : que le paiement de la redevance (aujourd'hui 138 euros par an) soit déconnecté de la détention d'un téléviseur. 

"La redevance n'augmentera pas"

Le sujet est tellement sensible qu"il a rapidement fait réagir. Selon nos informations, l'entourage du ministre de l'Action et des Comptes publics n'évoque qu' "une réflexion" mais il n'y a  "aucun arbitrage à ce stade".  "La question de la redevance est d'abord technique. C'est un impôt recouvert en même temps que la taxe d'habitation qui va être supprimée en 2020. La question de son recouvrement va donc se poser."


Seule garantie, assure Matignon à LCI : "La redevance n'augmentera pas." 

Elargie à tous les foyers fiscaux mais moins chère ?

La "contribution à l'audiovisuel public", plus connu sous ancien nom de  redevance télé, est liée à la détention d'un téléviseur et prélevée en même  temps que la taxe d'habitation.  Françoise Nyssen avait déjà évoqué la perspective d'une réforme de cette  contribution, notamment au vu du projet de suppression à terme de la taxe  d'habitation.


Les acteurs de l'audiovisuel public sont eux mêmes demandeurs d'une  modernisation. L'ex patron de Radio France, Mathieu Gallet, avait ainsi proposé  qu'elle soit élargie à tous les foyers fiscaux, mais en réduisant légèrement  son montant 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter