"La rue des allocs" : le docu réalité de M6 choque avant même sa diffusion

TÉLÉ
POLEMIQUE – C’est l’adaptation française d’un format qui a fait grand bruit Outre Manche. "La rue des allocs", un docu réalité qui suit le quotidien d’une poignée de chômeurs qui vivent d’allocations, dans le Nord de la France, sera diffusé ce soir sur M6. Choquée par le ton du programme, une association de réinsertion sociale réclame au CSA sa suspension en urgence.

Ils s’appellent Gitan, Mari Jo, Franck ou encore Philippe. Ils vivent dans le quartier Saint-Leu à Amiens dans la Somme et ont en commun de survivre grâce aux minimas sociaux. Dans "La rue des allocs", un docu réalité diffusé ce soir sur M6 que metronews a pu regarder en avant-première, le réalisateur Stéphane Munka suit le quotidien de ces Français dans une région qui plafonne à 20% de chômage, entre grosses galères, petites combines et système D.

Est-ce la voix off un brin sentencieuse? La bande-son digne d’une mauvaise comédie française ou certaines situations embarrassantes pour les principaux intéressés, en dépit de leur indéniable bonne humeur ? Toujours est-il que cette adaptation de "Benefit Streets", un format britannique, diffusé en janvier 2014 sur Channel 4 n'est pas exempte de reproches, du moins dans la forme. Et fait d'ores et déjà polémique.

EN SAVOIR + >> Angleterre : la "rue des allocs" fait scandale

Des règles de décences bafouées ?

A quelques heures de la diffusion des deux premiers épisodes, la Fnars (Fédération Nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale) interpelle ce mercredi le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) afin d’obtenir la suspension d’un programme qu'elle juge dans un communiqué "stigmatisant et honteux face à la détresse sociale que vivent près de 8 millions de Français."

La Fnars estime que ce documentaire "multiplie les clichés, préjugés et remarques stigmatisantes à l'égard des personnes en situation de pauvreté rendues systématiquement responsables de leur situation." Elle juge par ailleurs que "les règles de décence et de respect de la dignité humaine sont à l’évidence bafouées à travers une émission guidée par un voyeurisme malsain et l’exploitation de la misère humaine à des fins d’audimat."

Contactée par metronews, M6 refuse de commenter la demande de la Fnars, mais indique ne pas avoir l’intention de déprogrammer "La rue des allocs". Deux épisodes sont prévus ce soir. Deux autres ont été tournés, avec les mêmes protagonistes. Ils n’ont pas encore de date de diffusion.

En Grande-Bretagne, Benefits Streets avait été tournée dans un quartier pauvre de Birmingham. Le programme, qui avait attiré jusqu’à 6.5 millions de téléspectateurs sur Channel 4, avait été montré du doigt, suite aux déclarations de plusieurs participants qui expliquaient leurs méthodes pour voler à l’étalage ou bien frauder l’aide sociale.

>> "La rue des allocs", deux épisodes ce soir à partir de 21h sur M6

Sur le même sujet

Lire et commenter