La vie, l'amour, le boulot... Claire Chazal se confie dans le magazine "ELLE"

TÉLÉ
CONFIDENCES - Quelques mois après son éviction de TF1, Claire Chazal revient sur cet épisode douloureux de sa vie dans les colonnes du magazine "Elle". "Je me devais d’avancer", explique celle qui est désormais aux commandes du magazine "Entrée Libre" sur France 5. L'occasion aussi d'évoquer sa vie privée avec franchise mais pudeur.

Après 24 ans à la tête des JT de TF1 les week-ends, Claire Chazal faisait ses adieux aux téléspectateurs de la chaîne privée, le 13 novembre dernier. Un départ précipité qu'elle n'avait pas vraiment prévu. Depuis, la journaliste a laissé sa place à Anne-Claire Coudray. Et pris celle de Laurent Goumarre aux commandes d'Entrée Libre, le magazine culturel quotidien de France 5. Dans une interview accordée au magazine Elle, elle se confie sa vie de mère, ses amours et sur cet épisode compliqué de sa vie professionnel.

"J'ai eu des quêtes d'absolu"

Mère de François – qu'elle a eu avec Patrick Poivre D'Arvor il y a 20 ans – et très proche de lui, elle se décrit comme une mère inquiète, mais pas trop : "Je fais confiance. J'essaye de ne pas trop montrer cette inquiétude". La journaliste se penche également sur sa vie amoureuse, qui a connu des moments très forts : "J'ai eu des quêtes d'absolu, de sentiments forts et exclusifs. J'en parle au passé car j'ai l'impression que les choses se replacent aujourd'hui... Je ne sais pas vers quoi mais ça me plaît aussi, les surprises".

Claire Chazal explique qu'il est difficile de concilier sa vie professionnelle, son autonomie et le couple : "La vie à deux est difficile, d'autant plus lorsqu'il y a deux revendications d'autonomie, de réalisations personnelles. Je n'aurais jamais renoncé à ma carrière, donc pour l'autre ce n'est pas forcément aisé, j'en ai conscience. Malgré tout, je n'ai pas de regrets, j'ai eu le sentiment de faire les choses dans la sincérité."

Le départ de TF1 : "Un double choc"

Mais c'est avec une certaine tristesse qu'elle est revenue sur son éviction de TF1 : "J’ai adoré faire ce travail, avec une équipe qui me soutenait et que j’aimais énormément. Il y a eu un double choc, humain et professionnel. Mais j’avais toujours dit que je n’étais pas propriétaire de ce journal, je savais que cela allait arriver", confie-t-elle avec une pointe de regret. 

Claire Chazal n'est cependant pas du genre à se laisser abattre, et si son éviction a été aussi choquante pour elle, il n'était pas question de se morfondre : "Je me devais d’avancer. C’est dans ces moments-là que le tempérament s’exprime. Je n’ai pas traversé de phase dépressive mais j’étais juste un peu perdue, c’est certain. Je me suis battue, je me suis appuyée sur mes amis proches pour retrouver d’autres repères".

Lire et commenter