"L’amour est dans le pré" saison 10, épisode 11 : "J’ai le machin qui est tout gonflé"

"L’amour est dans le pré" saison 10, épisode 11 : "J’ai le machin qui est tout gonflé"

DirectLCI
RÉCAP – Au programme de ce onzième épisode de "L’amour est dans le pré" : des déclarations d’amour, de grosses larmes... et quelques punchlines malheureuses. Mais bien senties. N'est-ce pas Franck ?

Ce onzième épisode tournait autour de Thierry, Claude, Jacky et Franck. Voici ce qu'il faut retenir…

Un amour à sens unique ?
"Elle me scotche de plus en plus cette fille", lance l’agriculteur à propos d’Annick, totalement ému. Aurait-il de sincères sentiments pour la Picarde ? De son côté, Annick semble un peu confuse. Elle est beaucoup plus sur la réserve que lui et pour l’heure ne répond pas favorablement à ses nombreux compliments.

Une histoire de vision
"On a pu parler librement et nous avons pu exprimer un début de sentiment", explique Claude face caméra. Mais Cathy voit-elle ça du même œil ? Pour l’heure, la prétendante hyperactive ne se prononce pas. En revanche, elle avoue être "très curieuse" d’en savoir plus sur la vie de l’agriculteur.

Un amour naissant ?
Depuis le départ de Kim, Jacky se sent plus à l’aise avec la pétillante Melody. "C’est beaucoup plus détendu et d’ailleurs ça m’a conforté dans mon choix de continuer l’aventure avec elle", explique le jeune homme. Aujourd’hui c’est journée pique-nique. Une idée qui, au départ, n’emballe pas la jeune femme mais, comme il faut savoir faire des sacrifices, elle accepte en souriant.

Quand le mot amour prend tout son sens
"Hier soir, j’ai eu peur que tu t’en ailles", lance Thierry à Annick, les larmes aux yeux. Il faut croire que, malgré ses 2,10 m, c’est un grand émotif. Très attaché à sa prétendante, il se livre à elle sans aucune retenue. Et contre toute attente, Annick ne fuit pas, au contraire… elle est très réceptive : "Tout ce qu’il se passe entre nous est sincère. Je suis là maintenant, ne t’inquiète pas."

Trop sur la retenue
"Je te l’ai dit hier, ça serait dommage de passer à côté d’une belle histoire", lance Cathy à Claude. En effet, ce dernier n’est pas très démonstratif, ce qui fait beaucoup douter la jeune femme. Mais, au détour d’un tête-à-tête, il lui explique avec ses mots qu’il tient à elle. Très vite, la prétendante est émue et n’ose ajouter un mot de plus, craignant de fondre en larmes.

Un cadeau pour le moins original
Afin que son agriculteur ne l’oublie pas, Annick décide de lui faire un cadeau pour le moins… étonnant. En effet, c’est munie d’une paire de ciseaux qu’elle a décidé de se couper une mèche de cheveux et de l’accompagner d’un petit mot pour son cher et tendre. Evidemment, de son côté, Thierry était (très) heureux. Etrange non ?

Oups !
"J’ai le machin qui est tout gonflé", lance Franck à Karine, sa dulcinée. Ne vous méprenez pas. Il s’agissait en réalité juste de l’air qui faisait gonfler son short de bain dans le jacuzzi… On a eu chaud !

Boîte de vitesses
Lors d’un dîner, Franck se livre à sa prétendante. Un peu trop d’ailleurs, au point même que Karine s’est vue dans l’obligation de le freiner : "Non, non, je n’ai pas dit que je t’aimais, hein. Ne va pas trop vite. On s’entend super bien mais, si tu continues, tu vas finir par me faire peur."


Déception amoureuse ?
A la fin de son séjour, Cathy se rend compte qu’elle a de vrais sentiments pour Claude. Seul hic, ce dernier ne se sent pas encore prêt à vivre avec une femme. "Oui, mais combien de temps je vais devoir attendre ? Un an ? Deux ans ? Ce n’est pas possible pour moi", explique la prétendante en off.

A l'abri des regards
"J’ai un pincement au cœur, ça me fait très bizarre de le quitter, lance Melody, concernant ‘son homme’, Jacky. J’ai un seul regret, le Jacky que j’ai découvert à la fin, j’aurais adoré le rencontrer au début." Après avoir longuement discuté, l'agriculteur a décidé de proposer à Melody de continuer l’aventure sans la présence des caméras. Une offre qu’elle a acceptée.

Effondré !
C’est en larmes que Thierry laisse Annick rentrer chez elle : "Je n’ai pas envie que tu partes", ne cesse de répéter l’agriculteur. Après quelques baisers échangés, c’est seul dans sa chambre qu’il a séché ses larmes.

À LIRE AUSSI
>> Vu de Twitter - "L'amour est dans le pré" : Annick énerve tout le monde
>> Tous nos articles sur "L'amour est dans le pré"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter