Le film polémique de la semaine : retour sur "Tomboy" de Céline Sciamma

Le film polémique de la semaine : retour sur "Tomboy" de Céline Sciamma

TÉLÉ
DirectLCI
Mecredi soir, Arte a diffusé le film controversé "Tomboy". Metronews revient sur les critiques à l'encontre du long-métrage, sujet de discorde de la semaine.

Vous avez peut-être fait partie des 1,3 million de téléspectateurs qui ont regardé le film Tomboy, diffusé mercredi soir sur Arte en plein débat tourmenté sur le genre. Jusque-là, vous n'aviez peut-être jamais entendu parler de ce film, réalisé en 2011 par la jeune réalisatrice Céline Sciamma. Ou vous vous êtes peut-être souvenus qu'un collectif avait déjà souhaité empêcher sa diffusion dans les écoles en décembre dernier. La réalisatrice traite à travers ce film d'un sujet ayant une place importante dans les débats actuels avec trois ans d'avance.

Ce long-métrage, son second, raconte l'histoire de Laure, une petite fille de dix ans garçon manqué ("Tomboy", ndlr), qui emménage dans une ville avec sa famille. À cause de ses cheveux courts, Laure est prise pour un garçon par Lisa, une nouvelle petite camarade. Laure se fait appeler Mickaël et vit sous sa nouvelle identité. L'histoire se corse lorsque Laure-Mickaël et Lisa s'embrassent, une première fois pour les deux.

"Tomboy" en streaming jusque mercredi

Peut-être que vous avez été émus, touchés par le film ou agacés au point de vouloir en interdire la diffusion comme le groupuscule ultra-catholique Civitas. La diffusion de Tomboy a suscité l'indignation de ce mouvement qui œuvre pour "la restauration de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ." Dès lundi, Civitas avait appelé "les familles françaises à réagir et à empêcher la diffusion de ce film de propagande pour l’idéologie du genre" sur son site Internet. L'institut extrémiste avait exhorté ses troupes à appeler le siège d'Arte pour protester "poliment mais fermement" contre la diffusion de Tomboy.

La chaîne ne l'a pas déprogrammé et, contactée par le Nouvel Obs , elle avait affirmé que "le téléphone a sonné, c’est vrai, mais très peu. Rien de bien sérieux." Arte a ensuite précisé : "Nous avons aussi reçu des appels de soutiens à la diffusion du film...".Jusqu'à réaliser un joli score d'audimat mercredi soir. Pour ceux qui n'étaient pas devant leur écran, la chaîne franco-allemande leur permet de le regarder en replay jusqu'à 7 jours après sa diffusion.

Sur le même sujet

Lire et commenter