"Le Grand Journal" : Ornella Fleury revient sur la polémique Jonah Hill et s'excuse

TÉLÉ

PARDON - Ornella Fleury a profité du "Grand Journal" de ce lundi 12 septembre et d'un nouveau bulletin météo pour présenter ses excuses à l'acteur americain Jonah Hill, qu'elle avait "ridiculisé" lors de son récent passage sur le plateau de l'émission de Canal +.

On ne peut pas dire qu'Ornella Fleury réussisse ses débuts à la météo du "Grand Journal". Après sa "blague" transphobe à l'encontre de la chroniqueuse Brigitte Boréale, malheureusement dédramatisée le lendemain, la nouvelle miss a récidivé ce vendredi 9 septembre en taillant Jonah Hill, invité sur le plateau aux côtés de Miles Teller pour la promotion du film War Dogs. "J'ai un fantasme. Ça serait que l'on se retrouve tous les deux dans une chambre d'hôtel le soir, on discute, vous me faites beaucoup rire et là, d'un coup, vous ramenez vos potes DiCaprio et Brad Pitt et vous, vous partez" avait-elle lâché devant l'acteur, vexé. 

Le lendemain, et malgré sa présence au Festival de Deauville, il n'a pas hésité à annuler ses interviews avec les journalistes, après avoir été "ridiculisé par une journaliste locale".  Une réaction logique pour certains, exagérée pour d'autres. 

Pleine d'auto-critique et d'auto-dérision, Ornella Fleury, qui a été lourdement critiquée depuis, a décidé de présenter ses excuses lors du "Grand Journal" diffusé ce lundi 12 septembre, en s'adressant directement à l'acteur, face caméra.

Quand je suis contente je vomis des blagues.- Ornella Fleury

"C'est un acteur américain que j'adore, mais ça ne s'est pas très bien passé. Vous voyez dans La Cité de la Peur quand Dominique Farrugia explique : 'Quand je suis content je vomis ?' Moi c'est pareil, mais je vomis des blagues", raconte-t-elle à Laurent Ruquier et Chantal Ladessou, invités de l'émission du soir, avant de se tourner vers la caméra : "Jonah, le problème, c'est que je vis avec toi depuis dix ans à travers tes films. J'ai tellement l'impression de te connaître que, vendredi, je pensais déconner avec un pote, mais qu'en réalité, on n'est pas potes. La réalité, c'est que tu as deux nominations aux Oscars, et moi j'ai deux vidéos sur ma chaîne Youtube". On attend maintenant la réponse de l'acteur américain. Et pourquoi pas une tournée d'interviews ?

Lire aussi

    Et aussi

    Lire et commenter