Lena Dunham : "Girls, c'est toute ma vie"

Lena Dunham : "Girls, c'est toute ma vie"

TÉLÉ
DirectLCI
RENCONTRE - Lena Dunham à Paris ? Impossible de la manquer ! Vendredi dernier, la créatrice et interprète de "Girls" était de passage dans la capitale pour présenter la 3e saison de la série, diffusée en France sur OSC City, dans le cadre d'un masterclass au cinéma de l’Etoile Saint-Germain-des-Prés.

Si vous avez manqué le début, Girls suit le quotidien de jeunes femmes âgées d’une vingtaine d’années, Hannah (interprété par Dunham) et ses trois amies new-yorkaises : Jessa (Jemima Kirke), Marnie (Allison Williams) et Shoshanna (Zosia Mamet). Leurs échecs professionnels, leurs déboires amoureux à leurs états d'âmes... Le tout en passant du rire aux larmes parfois dans la même réplique.

Considérée comme l’héritière de Sex and the City, qui a également fait les beaux jours d’HBO aux Etats-Unis, la série s’est rapidement  émancipée pour prendre sa propre voix, plus intime, plus viscérale. Et fait de sa créatrice Lena Dunham l'un des talents les plus hot de la télé américaine, couronnée l'an dernier d'un Golden Globe de la meilleure actrice dans une série comique.

HBO, comme une évidence

Avant Girls, Lena Dunham, 27 ans, avait réalisé un premier long-métrage Tiny Furniture, qu’elle avait tourné avec sa famille et ses amis. "J’ai toujours eu peur de travailler avec des acteurs", explique l'intéressée. "Les premiers jours sur Girls, j’étais terrifiée, j’avais l’impression que je passais moi-même une audition devant toute l’équipe".

Après une tournée des festivals, la jeune auteure entre en contact avec la chaîne HBO et le cinéaste Judd Apatow, intéressés par son travail. "Je leur ai raconté toute ma vie, mes expériences, celles de mes amis et ils m’ont proposé d’écrire un pilote !", se souvient-elle. Pas étonnant, dans ces conditions, que Lena Dunham ait pu mettre beaucoup d’elle dans ses personnages. "Comme Marnie je déteste avoir tort, ou que quelque chose ne se passe pas comme je l’avais planifié. Comme Shoshanna, je suis obsédée la pop culture et comme Jessa, j’ai de l’animosité envers l’autorité".

Une série très personnelle

L'écriture de la série, explique Lena Dunham, relève d'un "processus organique" qui permet aux comédiens d'apporter leur bagage personnel. "A ce titre les personnages masculins ont été une surprise, la plus grande de la série", dit-elle.

"Après l’épisode centré sur Adam (Adam Driver) et Ray (Ray Ploshansky), on s’est rendu compte qu’ils avaient beaucoup à offrir et ils ont pris une place plus importante dans le show". Girls, la série qui sait aussi parler aux mecs ? A vérifier chaque lundi soir sur OCS City qui propose chaque épisode de la saison 3 à 21h55, à J+1 de la diffusion américaine.

Sur le même sujet

Lire et commenter