"Les Guignols de l'info" sont sauvés !

TÉLÉ

COUP DE THÉÂTRE - Vincent Bolloré a déclaré que "Les Guignols de l'info" ne disparaîtront pas de la grille de Canal+, sans pour autant donner plus d'information sur leur rythme de diffusion à la rentrée. "Le Grand Journal" serait quant à lui en danger...

Après le tollé provoqué par l'annonce de l'arrêt des "Guignols de l'info", Vincent Bolloré a fait marche arrière. Alors que les célèbres marionnettes étaient sur le point de disparaître de l’antenne de Canal+, car elles n'étaient pas vraiment du goût du président de Vivendi, l'homme d'affaires est revenu sur sa décision .

À LIRE AUSSI >> La future présidente de France Télévisions prête à accueillir "Les Guignols"

Vincent Bolloré a affirmé à l'AFP que la survie des "Guignols de l'info" est assurée. "Les Guignols font partie du patrimoine de Canal+ qui a été, je le rappelle, créé par Havas il y a 30 ans", a-t-il expliqué. "Il est hors de question de se priver de cet atout qui est la propriété du groupe. (...) Les dirigeants de Canal+ et de Vivendi devront décider sous quel format et à quel moment ils devront être distribués".

Qu'adviendra-t-il donc des célèbres marionnettes à la rentrée ? Seront-elles diffusées en crypté à un horaire différent ou hériteront-elles d'une programmation hebdomadaire le week-end. D'après Télérama, Vincent Bolloré aurait indiqué ce vendredi matin lors du comité d'entreprise de Vivendi que "Les Guignols" devraient passer à un rythme hebdomadaire sur la chaîne cryptée. Face aux syndicalistes, le président du conseil de surveillance de Vivendi a donc décidé de jouer la carte de la conciliation, " explique pour sa part  L'Obs.

Mais apparemment Bolloré n'a pas encore dit son dernier mot concernant l'avenir des programmes de Canal+. Télérama explique qu'à présent, c'est "Le Grand Journal", facturé 120 000 euros par jour par la société KM, qui serait sur la sellette. "Vincent Bolloré estime plus largement que la production externe doit cesser et revenir en interne afin d'abaisser les coûts. Cela concerne essentiellement les programmes en clair", croit savoir l'hebdomadaire. 

Si "Les Guignols" restent, la suite du feuilleton Canal+ se poursuit avec l'éviction de Rodolphe Belmer, le directeur général du groupe, qui sera remplacé par Maxime Saada, qui occupait jusqu'ici les fonctions directeur général adjoint. 

À LIRE AUSSI >> Disparition des "Guignols" ? La classe politique s'indigne

Lire et commenter