"Lucy" : trois choses que vous ignorez peut-être sur le film de Luc Besson diffusé ce dimanche soir sur TF1

"Lucy" : trois choses que vous ignorez peut-être sur le film de Luc Besson diffusé ce dimanche soir sur TF1

CINÉMA - Ce dimanche soir, TF1 propose en prime-time le blockbuster "Lucy". Avec ce thriller de science-fiction transcendé par Scarlett Johansson, Luc Besson signait en 2014 le plus gros succès du cinéma français à l’étranger. Voici trois anecdotes à savoir le concernant.

Lucy raconte l'histoire d'une jeune étudiante apparemment ordinaire, incarnée par Scarlett Johansson, qui à la suite d'un incident voit ses capacités intellectuelles se développer à l'infini. Le film se base sur le postulat de départ que les humains n'ont en général accès qu'à 10% de leur capacité cérébrale. Lucy, elle, va y avoir accès à 100%. 

Cette super-production de Luc Besson est diffusée ce dimanche soir sur TF1. On vous dévoile trois anecdotes que vous ne savez pas forcément à son sujet.

En vidéo

EXCLUSIF - Lucy avec Scarlett Johansson : le making-of consacré à Luc Besson

1. Avec ce projet entre série B et métaphysique, Luc Besson souhaitait mettre le spectateur en danger

Réalisé après Malavita, Luc Besson proposait avec Lucy une odyssée spectaculaire. Un trajet spectaculaire aux confins de l'existence terrestre et de l'élévation spirituelle, un récit métaphysique en forme de série B tentant d'échapper au formatage du divertissement cinématographique. Un point de départ surprenant : "Ce qui m'intéressait, c'était de déstructurer le propos", nous avouait Luc Besson au moment de la sortie du film en août 2014. "Je ne voulais pas que le spectateur prenne ses aises. Il voit une cellule, une Lucy préhistorique, Taipei, un méchant, une souris, un guépard. La déstructuration est faite pour que le spectateur accepte la fin. "

2. Selon Luc Besson, "Lucy" commence comme "Léon", se poursuit comme "Inception" et se termine comme "2001"

Tout grand cinéaste reconnait le talent d'autrui. Et nombreux sont ceux qui puisent une partie de leur inspiration dans les chefs-d'œuvre d'autres grands hommes de cinéma. Luc Besson ne fait pas exception. 

Pour Lucy, le Français s'est ainsi inspiré de plusieurs films et cinéastes ayant marqué aussi bien son esprit que celui des spectateurs : Léon, réalisé par ses soins ; Inception, de Christopher Nolan et 2001 l'Odyssée de l'espace, de Stanley Kubrick. "Le début c'est Léon, le milieu c'est Inception, la fin c'est 2001 L'Odyssée de l'espace", dixit le cinéaste.

Lire aussi

3. Le rôle de "Lucy" n'était pas prévu au départ pour Scarlett Johansson

A l'origine, c'est l'actrice Angelina Jolie qui avait été pressentie pour tenir le rôle principal de la mutante Lucy. Finalement, c'est Scarlett Johansson qui a décroché le rôle. Luc Besson a tout de suite été conquis même si, face à la complexité du scénario, la star, qui sera à l'affiche de Ghost in the shell ce mercredi, était parfois un peu perdue et demandait sans cesse des explications. 

Interviewé par nos soins, Luc Besson racontait : "Quand Scarlett a su qu'elle ne pouvait plus utiliser ce qu'elle est en tant que personne, elle a commencé à avoir peur. Je l'ai d'abord rassurée puis j'y suis allé pierre par pierre. On a mis dans sa loge un tableau avec les pourcentages d'élévation intellectuelle : 20%, 30%, 40%, etc... Dans chaque colonne, on a indiqué ce qu'elle perdait et ce qu'elle gagnait, tout ce qu'elle pouvait faire et ne pas faire. Elle s'aidait de ces indications pour savoir comment jouer avant chaque scène."

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 21.000 contaminations et 283 décès ces dernières 24 heures

Virus "le plus dangereux du monde" créé par l'Homme : que sait-on de cette une de "Sciences et Avenir" ?

La liste des patients fragiles qui pourront se faire vacciner dès lundi, quel que soit leur âge

Assaut du Capitole : les premières arrestations dessinent un mouvement hétéroclite

Accusé de cannibalisme, Armie Hammer se retire du film "Shotgun Wedding" avec Jennifer Lopez

Lire et commenter