"Mad Mag" : Ayem et Martial s'expliquent sur le plateau de "Touche pas à mon Poste"

TÉLÉ

FACE-À-FACE - Ayem était invitée de "Touche pas à mon Poste" ce jeudi 13 octobre à l'occasion des 35h de Cyril Hanouna sur l'antenne de C8. L'animatrice du "Mad Mag" sur NRJ12 a pu s'expliquer avec Martial, qu'elle n'avait pas vu depuis son remplacement.

Enfin la paix ? Ayem et Martial ont, semblent-t-ils, enterré la hâche de guerre sur le plateau de "Touche pas à mon Poste" ce jeudi 13 octobre. L'actuelle animatrice du "Mad Mag", réintégrée au début de la semaine à la tête de l'émission à la place de Martial, s'est vue proposer le défi de trouver qui était devant elle, les yeux bandés. Évidemment, c'est son meilleur ennemi qui s'est présenté, et reconnu grâce à son odeur, sa laque dans les cheveux et ses chaussures.

Une fois ce petit jeu terminé, les deux invités se sont installés aux côtés des chroniqueurs de "TPMP", pour s'exprimer, face-à-face sur cette affaire qui a - un peu - secoué l'univers média cette semaine. "Première chose, tout va bien, raconte-t-il. Y'a un débat mais tout va bien. J'ai pris un choc évidemment lundi, c'est normal, mais tout va bien. Donc rassurez-vous déjà. Et deuxièmement, je trouve ça assez cohérent".  

Je suis là ici pour montrer qu'il n'y a pas de polémique- Martial

S'il estime la décision "cohérente", il ajoute ne pas vraiment comprendre la façon dont s'est déroulé ce remplacement soudain : "Moi sur cette chaîne, j'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup donné donc je n'ai pas trop compris pourquoi ça s'est passé ainsi. À tel point que j'ai refusé TPMP l'année dernière pour vous rejoindre parce que j'étais vraiment pieds et poings liés avec mon directeur. Ça s'est fait comme ça, c'est la loi de la télé."

Si Martial et Ayem se sont taclés par tweets ou écrans interposés depuis le printemps dernier, lorsque l'ancien candidat de la Nouvelle Star a pris les rênes du "Mad Mag", il n'existe plus de ressentiments entre eux aujourd'hui : "Il n'y a pas de soucis, il n'y a pas d'amertume. Moi j'ai toujours reconnu ses talents, il le sait" assure Ayem. "Je suis là ici pour montrer qu'il n'y a pas de polémique, il n'y a pas de petites phrases, il y a de la place pour tout le monde, c'est le principal." conclut Martial. Enfin la paix ?

Lire aussi

    Lire et commenter