Manu Levy : "'Les People passent le bac' est un grand saut dans le bain pour moi"

Manu Levy : "'Les People passent le bac' est un grand saut dans le bain pour moi"

TÉLÉ
DirectLCI
INTERVIEW - Dans quelques jours, des milliers d'étudiants passeront leurs examens. Dès le mardi 27 mai à 20h50, NRJ 12 lancera l'émission "Les People passent le bac" dans laquelle des personnalités viendront tester leur connaissance au cours de trois prime time afin de remporter 10 000 euros pour l'association de leur choix. Manu Levy, aux commandes du programme avec Erkia Moulet, revient pour metronews sur sa première expérience en tant qu'animateur télé.

Passer de la radio à la télé est un peu le grand saut pour vous...
Mon désir de faire de la télévision est venu petit à petit, mais il fallait que je trouve une émission dans laquelle je m'amuse autant qu'à la radio. Aujourd'hui, c'est compliqué car on a beaucoup moins de liberté à la télé. C'est aussi un média que je ne connais pas. J'arrive vraiment comme un pur débutant. Me retrouver dans un tel projet, produit par Laurent Fontaine, c'était impressionnant. C'était un saut dans le grand bain. Le plus difficile a été de réussir à être aussi à l'aise qu'à la radio. Je ne suis pas encore chez moi à la télévision.

Quels sont vos rôles respectifs avec Erika Moulet, qui coanime avec vous ?
C'est une belle rencontre ! Je l'avais découvert comme tout le monde en regardant les infos sur LCI. Quand on m'a annoncé son nom, j'ai été agréablement surpris. On a appris à se connaître et on s'est bien marré à présenter ensemble l'émission. On a des rôles bien différents. Elle apporte la rigueur que je peux ne pas avoir. Elle peut recadrer et rappeler des choses. Moi, je suis davantage dans la vanne et la déconne avec les invités.

A-t-il été difficile de convaincre des personnalités de tester leur connaissance devant la France entière ?
Ça n'a pas été facile. Il fallait trouver des people en confiance avec nous. On les connaissait déjà pour la plupart. Le but n'est pas de sortir une mitraillette et de dégommer tout le monde, mais de se marrer. Je suis tout de même content de l'animer, mais pas d'y participer (rires). Je n'aurai pas gagné ! Tout le monde a joué le jeu. S'il y a d'autres numéros, les gens seront plus faciles à convaincre car ils auront vu qu'on ne se fout pas d'eux et qu'il y a une bonne humeur.

Le niveau de certains people vous a-t-il surpris ?
Oui ! Pascal Soetens a été vraiment bon. En plus, il a été très sympa et avait un bon esprit. Chris Marques a lui aussi été brillant. En ce qui concerne Elodie Gossuin, je savais déjà qu'elle avait une bonne culture générale. Il y a aussi eu un peu de triche. Parfois, certains candidats se tournaient vers le public ou se donnaient les réponses entre eux. Un peu comme en cours.

"Je suis vraiment un mec de radio"

Vous souvenez-vous de vos années bac ?
Oui, j'ai eu un bac éco. Ma terminale a été une année d'énorme déconne. On a passé un an à se marrer et les deux derniers mois, on a juste paniqué et travaillé. J'ai eu un 11,5/20. Un peu comme ma scolarité, je suis le mec moyen qui passe un petit peu partout.

L'émission passe le même soir que le match France / Norvège sur TF1 et Cauchemar en cuisine sur M6. Difficile pour une première...
J'en ai parlé avec Didier Deschamps. Il flippe car pour lui ça va être terrible ! Ça sera la première fois qu'une chaîne fera plus d'audience que TF1 avec du foot. Il paraît que la chaîne aurait demandé à ne jamais diffuser de match devant nos trois primes. D'après les rumeurs, TF1 aurait même préféré éteindre ses émetteurs pour ne rien diffuser en face ! (rires). Je ne me fixe aucun objectif d'audience. Evidemment, je préférerais que ça marche, mais je suis déjà bien content du résultat.

Vous allez également être aux commandes de Pièges de stars sur NRJ 12. En quoi cette émission diffère de Surprise sur prise ?
On est allé plus loin dans les scénarios car on veut vraiment créer l'étonnement. Le programme propose également un traitement différent de Surprise sur prise. Je fais vraiment partie de l'émission et je dévoile aux téléspectateurs les coulisses des pièges, que ce soit les dispositifs mis en place ou les membres de l'équipe. Pendant le canular, on fait des allers-retours entre les pièces du tournage et la régie. On vit le piège en temps réel. L'émission démarre mi-juin et il y aura six prime time au total.

Qui avez-vous déjà piégé ?
On a aussi fait Clara Morgane, Sonia Rolland et Taïg Kriss. On a aussi piégé Noémie Lenoir avec sa meilleure amie, qui lui va lui présenter son nouveau mec. Ce dernier est en fait un serial killer. Elle va se croire bloquée chez un individu qui est en train d'enterrer quelqu'un dans le jardin. On a du la calmer avant de lui annoncer que c'était une caméra cachée. Quand je lui avoue, elle me fonce dessus et m'insulte de tous les noms, c'est hyper drôle !

Dans l'avenir, vous voyez-vous plus à la télévision ou à la radio ?
Je me vois toujours continuer la radio, car j'adore ça. Je suis vraiment un mec de radio. Je découvre la télé. Si on me demande d'autres choses et que ça m'intéresse, je les ferai aussi. Sinon à la rentrée, je serai toujours dans Le 6-9 de NRJ avec la même équipe.

Sur le même sujet

Lire et commenter