Marianne James, sur Europe 1 : "On ne peut pas être croyant et de droite"

TÉLÉ
AH BON ? - Elle n'a pas sa langue dans sa poche. Invitée du "Grand direct des médias" pour faire la promotion des "Prodiges font leur show", diffusé ce samedi sur France 2, Marianne James en a profité pour nous faire part de ses idées sur la politique et la religion. Et elles sont bien arrêtées.

Voilà une petite phrase qui devrait faire du bruit. Marianne James était invitée ce matin dans "Le grand direct des médias" sur Europe 1 pour parler des "Prodiges font leur show". Dans ce programme diffusé samedi en prime sur France 2, les téléspectateurs retrouveront les jeunes talents du concours de musique classique de la chaîne dans une grande soirée sur la Scène nationale d'Albi, dans le Tarn.

Un programme qui va comme un gant à l'ex-juré de la "Nouvelle Star". "J'aime les mômes et la musique classique. Et puis je connais bien le rôle de jury", a expliqué la présentatrice qui a admis qu'elle aimerait bien présenter un talk-show.  "D'ici 2 ou 3 ans ça viendra", a assuré celle qui est aussi aux commandes de l'Eurovision avec Stéphane Bern. "Je suis un vin de garde, je me bonifie avec l'âge", a-t-elle assuré.

A LIRE AUSSI >> JoeyStarr arrive dans le jury de "Nouvelle Star" sur D8

Interrogée sur "The Voice", un programme qu'elle adore, et auquel elle aurait bien aimé participer "même si je comprends que les producteurs n'aient pas envie de prendre une marmite de M6", elle est également revenue sur l'arrivée de JoeyStarr au sein du jury de "Nouvelle Star", sur D8. Une bonne idée selon la chanteuse. "Tout le monde recherche le buzz", a-t-elle expliqué.

Et en parlant de buzz, les propos qu'elle a tenus sur la politique et la religion risquent bien de faire du bruit. "J'aurai aimé faire de la politique mais je pense que j'en serai morte car on ne peut jamais dire ce qu'on pense réellement." Interrogée sur son appartenance politique, Marianne James a expliqué que son cœur balançait à gauche. "En tant que chrétienne pratiquante avec la parole du Seigneur, on ne peut être qu'à gauche. "Moi ça me fait toujours rigoler ceux qui sont croyants et qui sont de droite. Ça ne va pas ensemble, parce qu'il faut partager, être en empathie avec l'autre, le comprendre, accueillir les immigrés... Ce ne sont pas des valeurs de droite." Les chrétiens de droite apprécieront.

A LIRE AUSSI >> Marianne James : "J'ai bien cru que j'étais has been"

Lire et commenter