Drôle et gênant, on a vu le premier numéro de "Mariés au premier regard" ce soir sur M6

TÉLÉ

Toute L'info sur

La Médiasphère

DINGUE - C'est une émission de rencontre au concept complètement fou. M6 lance ce lundi à 21 heures "Mariés au premier regard", l'adaptation d’un programme danois qui ne devrait pas laisser les téléspectateurs indifférents. LCI vous explique pourquoi.

La science peut-elle permettre de trouver le grand amour ? C'est la question que pose "Mariés au premier regard", la nouvelle émission de rencontre de M6. Un programme qui risque de beaucoup faire parler de lui en raison de son concept complètement fou. La chaîne propose en effet de former des couples scientifiquement compatibles avec une petite particularité : ils ne découvriront leur âme sœur que le jour du mariage, devant leurs familles au grand complet. S'ils disent oui, ils s'envoleront alors pour une lune de miel où ils apprendront à se connaître… Tout ça, sous l'œil des caméras, bien entendu. 

Une folie ? Non, une expérience scientifique (presque) infaillible si l'on en croit le premier épisode de cette nouvelle émission de dating pas comme les autres. Car pour former ces futurs couples à priori compatibles, M6 a fait appel à trois scientifiques (une sexologue, un sociologue et un psychologue) qui ont mis au point une série de tests qui se veulent très sérieux. Comme l'explique le sociologue Stéphane Édouard : "Ce n'est pas un mariage arrangé mais un mariage amélioré".

Je suis tombé amoureux d'un numéroUn participant de "Mariés au premier regard"

38 hommes et 47 femmes ont donc accepté de jouer le jeu. On les voit notamment renifler des t-shirts que les participants ont portés durant 3 jours, pour voir s'ils sont olfactivement compatibles  ("J'adore cette odeur, j'ai envie de dormir avec lui", lance une candidate), écouter les voix des autres célibataires ("Je suis tombé amoureux d'un numéro", assure un participant) ou encore répondre à un questionnaire pour définir leur féminité et leur masculinité.

Quand la télé fait (encore) appel à nos bas instincts

Au final, quatre couples ayant obtenu un taux compatibilité supérieur à 70% ont été formés. On fera notamment la connaissance de Thomas, photographe de 29 ans et Tiffany, 25 ans, auxiliaire de puériculture qui ont  obtenu 85% de taux de compatibilité. Les deux célibataires, qui ne se sont jamais vus, vont devoir préparer un véritable mariage sans se connaître et annoncer à leurs proches qu'ils sont conviés à la noce.

Et si cette expérience est au premier abord absolument horrifiante, on doit admettre qu'on se prend rapidement au jeu. On a très envie de voir la tête que feront les futurs mariés quand ils se découvriront pour la première fois à la mairie, ou celle de leurs parents face à leur futur gendre ou belle-fille. C'est à la fois drôle mais aussi très gênant car, sous prétexte de parler d'amour, la télévision fait (une fois encore) appel à nos bas instincts voyeuristes.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter