Marine Le Pen juge le docu de France 3 : "Quel manque d'imagination !"

TÉLÉ
RÉACTIONS - Ce lundi 29 septembre, France 3 diffuse le documentaire "Ravis par Marine (Le Pen)". Mais qu'en pense la présidente du Front national ?

France 3 s'intéresse à la stratégie du Front national. Ce lundi 29 septembre à 20 h 45, la chaîne diffuse dans le cadre de l'émission "Lundi en histoires" le documentaire baptisé Ravis par Marine (Le Pen). Le réalisateur Frédéric Biamonti a ainsi passé un an en immersion au sein du parti afin de comprendre sa progression, mais également ses méthodes pour attirer de nouveaux sympathisants. Les téléspectateurs pourront notamment suivre Steeve Briois, David Rachline, Valérie Laupies, Gilbert Collard et Florian Philippot, mais également les militants du FN.

"Un glissement médiatique"

Interrogée par TV Mag , Marine Le Pen voit dans ce documentaire une démarche davantage politique que journalistique. "Je suis toujours étonnée de l'utilisation de voix extrêmement graves quand il s'agit de reportages sur le Front national", a-t-elle déclaré, avant d'ajouter : "Ces commentaires - 'Il était urgent de comprendre les raisons de la montée du Front national !', 'Il est urgent de trouver des réponses'… - sont très révélateurs : pourquoi ? Il y a souvent un glissement médiatique. On a le sentiment qu'il faut trouver à tout prix des armes pour lutter contre le FN. Dès la première phrase, on dénote une démarche politique. Pas journalistique. Quel manque d'imagination !"

EN SAVOIR + >> Au FN, on lutte contre les journalistes "hostiles"

Canal +, "le summum de la chaîne bobo"

Pour elle, "cela a contribué à créer une perte totale de confiance entre les Français et les journalistes". Marine Le Pen cite d'ailleurs Canal+ en exemple. "C'est le summum de la chaîne bobo ! Quand je vois les débats au ‘Grand Journal’, on est loin des préoccupations des Français…" a-t-elle expliqué à TV Mag, précisant qu'elle ne regardait pas Les Guignols.

Le souvenir d'“En quête d'actualité”

Ce n'est pas la première fois que le Front national s'insurge contre sa représentation dans les médias. En mai dernier, D8 s'était attiré les foudres du parti à la suite de la diffusion d'un reportage dans le cadre de l'émission "En quête d'actualité", qui proposait une plongée au cœur du parti de Marine Le Pen lors des dernières élections municipales et notamment dans le QG de campagne d'Hugues Sion, le candidat de Lens. L'enquête réalisée avec une caméra cachée avait d'ailleurs mené Steeve Briois à demander la démission de l'animateur Guy Lagache.

EN SAVOIR + >> D8 plonge au cœur du FN

"En toute illégalité, Guy Lagache a fait filmer des conversations de cadres frontistes à leur insu. Il en a ensuite fait un reportage honteux de malhonnêteté, alors même que nous avions refusé d’être suivis par son équipe dans laquelle ne figurait aucun titulaire de la carte de presse et dont les méthodes de travail nous semblaient déjà très louches", avait déclaré le secrétaire général du Front national dans un communiqué. D8 a également écopé d'une mise en garde du CSA, qui avait pointé du doigt l'utilisation de la caméra cachée.

Lire et commenter