MB14, finaliste de "The Voice" : "On redoute tous Slimane"

MB14, finaliste de "The Voice" : "On redoute tous Slimane"
TÉLÉ

INTERVIEW – Ils ne sont plus que quatre en lice. Qui succédera à Lilian Renaud, le grand vainqueur de "The Voice" l'an dernier ? Talent de Mika, MB14 est l'OVNI chantant de la compétition. Son univers atypique séduira-t-il le public ? Réponse samedi soir sur TF1.

Vous attendiez-vous à vous retrouver en finale ?
Je l'ai espéré mais je n'étais pas convaincu d'y arriver avec le niveau qu'il y a cette année. C'est pour cela que je suis vachement content d'être là.

Vous avez un univers très atypique, vous c'est plutôt "The Voices"...
C'est vrai, je mélange plusieurs univers car pour moi la voix ne passe pas que par le chant. J'aime toucher à tout. Je trouve que la polyvalence est une arme. J'ai peur que les gens s'ennuient vite, du coup faire plein de choses, ça me donne de la matière.

Dans quel état d'esprit abordez-vous le prime ?
Maintenant je suis serein car j'ai pu choisir la chanson que je voulais. Mika et la production m'avaient proposé de faire "Life on mars" de David Bowie. J'ai dû me battre pour chanter "In the air tonight" de Phil Collins qui est mon titre préféré de toute l'histoire de la musique. J'y tenais car c'est une chanson qui me ressemble et que je faire avec mon looper. C'est une façon de boucler la boucle.

"Je ne suis pas fermé au niveau du style"

Qu'avez-vous appris de votre coach Mika ? 
J'ai appris beaucoup de choses avec lui et avec les autres coachs vocaux en off, qu'on ne voit pas à la télé mais qui font un travail remarquable. Mika m'a donné pas mal de conseils en utilisant des métaphores. Il est très porté sur les émotions et l'interprétation. Il nous pousse à vivre la chanson en nous nourrissant de notre imaginaire. Et ça fonctionne.

Quel est le candidat que vous redoutez le plus ? 
Celui qu'on redoute le plus forcément c'est Slimane. Il a la plus grosse base de fans, sans oublier son incroyable puissance vocale. Il est beaucoup dans l'émotionnel. Mais je me méfie quand même d'Antoine et de Clément. Il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Si vous gagnez, à quoi ressemblera votre album ? 
Il y aura de tout dedans : du rap, du reggae, de l'électro, du classique, de la musique oriental, peut-être même du chant corse. J'essaierai de me nourrir un maximum de choses différentes car je ne suis pas fermé au niveau du style.

"Je ferai tout pour rester moi-même"

N'avez-vous pas peur qu'on vous formate ? 
Si, et j'essaie de tout faire pour rester qui je suis car j'ai peur qu'on essaie de me formater. Une fois qu'on dit oui à quelque chose, on ne peut plus aller en arrière. Je ne changerai jamais mon nom sous la contrainte, par exemple.

A part la musique, quelle est votre autre passion ? 
J'aime beaucoup le théâtre, j'en ai fait pendant 4 ans, j'aime manger, j'aime les échecs, aller à la piscine, regarder des films. J'aime plein de choses en fait !

La finale va être 100% masculine : ça vous inspire quoi ? 
Moi ça ne me dérange car je déteste les débats sur la parité et le féminisme. Pour moi, comme l'a dit un sociologue un jour, les femmes ne sont pas une catégorie sociale. S'il y avait eu quatre filles en finale, ça ne m'aurait pas dérangé non plus. Il y a eu des chanteuses super talentueuses dans "The Voice". On ne peut pas reprocher à l'émission qu'il n'y ait que des garçons, alors que c'est le public qui vote. Ce n'est ni de la faute des coachs, ni des producteurs.

A LIRE AUSSI 
>> 
"The Voice 5" : MB14, le chanteur mi-homme, mi-robot, finaliste de Mika
>> 
Antoine, finaliste de "The Voice" : "Il n'y a pas que la voix qui compte"
>> 
Clément Verzi, finaliste de "The Voice" : "Le candidat que je redoute le plus, c'est moi-même"

 

Sur le même sujet

Lire et commenter