"On n'est pas couché" : Christine Angot sera la remplaçante de Vanessa Burggraf !

"On n'est pas couché" : Christine Angot sera la remplaçante de Vanessa Burggraf !

SNIPER - On sait désormais qui remplacera Vanessa Burggraf à la rentrée dans l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché". Il s'agit de la romancière Christine Angot, très remarquée cette année avec son clash face à François Fillon dans "L'Emission politique".

Laurent Ruquier avait donné quelques indices la semaine dernière après l'annonce du départ de Vanessa Burggraf d'"On n'est pas couché". Pour la remplacer, il choisirait à coup sûr "une philosophe plutôt qu'une journaliste. Une Michel Onfray ou Raphaël Enthoven au féminin".

Ce portrait chinois correspond-il à l'heureuse élue ? L'animateur a tranché et son choix s'est porté sur... Christine Angot. La romancière prendra place à la rentrée au côté de l'écrivain et réalisateur Yann Moix. Une chose est sûre, cette dernière ne laisse personne indifférent, entre ceux qui l’encensent et ceux qui la décrient. D'ailleurs, dès l'annonce de son arrivée dans l'émission du samedi soir, la Toile s'est immédiatement enflammée.

Une pasionaria, voilà finalement ce que cherchait Laurent Ruquier. N'oublions pas que son clash face à François Fillon en mars dernier sur le plateau de "L'Émission politique" avait scotché 3,3 millions de télespectateurs. Alors que le débat s'était concentré sur l'emploi présumé de la femme de l'homme politique, Christine Angot lui avait lancé, entre autres amabilités : "Vous ne reculez devant rien ! Votre parole est malhonnête !". Peu après, face à la critique, la romancière s'était défendue d'avoir été agressive et avait affirmé avoir voulu "traduire un sentiment collectif" en disant : "En cas de second tour Fillon-Le Pen, beaucoup s'abstiendront".

Lire aussi

D'Eric Zemmour à Léa Salamé en passant par Natacha Polony, Christine Angot est donc la prochaine grande gueule d"On n'est pas couché". La romancière de 58 ans, connue pour ses coups de sang, de même que pour son engagement politique, devrait tirer son épingle du jeu, haut la main.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25.263 personnes hospitalisées, 301 décès en 24h

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : "J’ai ressenti l’injustice profonde, choquante", explique Nicolas Sarkozy dans le Figaro

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter