Ulcéré, le médecin et animateur Michel Cymes ferme son compte Twitter

Ulcéré, le médecin et animateur Michel Cymes ferme son compte Twitter

PAS CONTENT - Trop, c’est trop. Excédé par les attaques dont il est la cible, Michel Cymes a annoncé ce vendredi qu’il fermait son compte Twitter. Il s'en explique... dans une longue lettre publiée sur le réseau social.

Dialoguer, d’accord. Se faire insulter ? Quand même pas. Dans une longue lettre ouverte, Michel Cymes annonce qu’il ferme son compte Twitter, ouvert en août 2011 et qui compte plus de 230 000 abonnés. "L’idée était de pouvoir dialoguer avec vous. Pouvoir passer la barrière de la caméra, de la radio, des livres, et avoir un contact direct, vous répondre, quand je le pouvais", écrit-il. 

"Malheureusement, le réseau social est devenu aujourd'hui un réceptacle, un déversoir permettant à ceux qui n'ont que de la haine ou de l'agressivité à proposer, de s'exprimer", explique le médecin et animateur qu’on peut voir dans "Le Magazine de la Santé" sur France 5 et "Aventures de médecine" sur France 2. "Vous l'avez compris, Twitter ne remplit plus, à mes yeux, ce rôle de lien entre vous et moi, je vais donc fermer mon compte. Et ce, dès aujourd'hui", poursuit-il.

Toute l'info sur

La Médiasphère

En vidéo

Si le FN est au second tour, Michel Cymes pourrait s'engager en politique

S’il est la cible d’insultes sur Twitter, Michel Cymes n’en reste pas moins l’une des personnalités les plus populaires du petit écran. En décembre dernier, il a été élu pour la deuxième fois consécutive animateur préféré des Français d’après un sondage réalisé par OpinioWay pour TV Magazine. Il devance Nagui, Stéphane Bern, Stéphane Plaza ou encore Jean-Luc Reichmann. 

Les articles les plus lus

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Lire et commenter