"Mon fils, un si long combat" : Eglantine Eméyé raconte le quotidien de son enfant handicapé

"Mon fils, un si long combat" : Eglantine Eméyé raconte le quotidien de son enfant handicapé

DOCUMENTAIRE - L'animatrice évoque sa vie aux côtés de son enfant handicapé dans le film "Mon fils, un si long combat". Un témoignage poignant.

Ce mardi soir à 20h35, dans le cadre de l'émission Le Monde en face, France 5 diffuse "Mon fils, un si long combat". Dans ce documentaire, réalisé par Olivier Pighetti et Eglantine Eméyé, cette dernière évoque sans tabou son quotidien aux côtés de son enfant, Samy, âgé de 8 ans. Le petit garçon, autiste, épileptique et polyhandicapé, "ne parle pas, marche avec difficulté et n'est pas propre". Au fil du reportage, l'animatrice d'Allô Rufo, sur France 5, partage ses doutes et ses problèmes dans une société, qui n'est pas adaptée aux problèmes de son fils.

C'est une sorte de cri de révolte"- Eglantine Eméyé

Dans une interview (accordée à l'époque à Télé 2 Semaines ), Eglantine Eméyé a notamment évoqué les raisons l'ayant poussé à dévoiler son combat au grand jour. "C’est une sorte de cri de révolte. Cela fait deux, trois ans que j’avais envie de réaliser un documentaire sur la prise en charge des enfants polyhandicapés, pour dénoncer l’injustice que nous vivons, en tant que parents, a-t-elle expliqué. Au départ, je voulais filmer des mamans que je croisais dans mon quotidien. Puis, avec France 5, nous avons considéré que la meilleure façon de raconter l’histoire était de passer par ma propre expérience. Même si j’ai beaucoup hésité, car je n’avais pas très envie de me mettre en avant".

Lire aussi

La jeune femme a d'autant plus décidé de tourner un documentaire que la recherche d'une institution spécialisée, pouvant accueillir son enfant, a été un véritable parcours du combattant. "Ça ne convient jamais ! Soit il n'a pas le bon âge, soit certains me disent : 'on ne le prend que si son épilepsie est stabilisée'. Pour un autre, la condition était qu'il soit propre, a-t-elle déploré. Il y a un vrai problème d'adéquation et de place dont il manque cruellement", a-t-elle dénoncé dans Le Magazine de la santé, sur France 5. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

EN DIRECT - Covid-19 : la France repasse la barre des 1000 patients en réanimation

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 8e, après une belle journée en argent

Quarantaine pour les Français vaccinés en Angleterre : Beaune juge la mesure "discriminatoire"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.