Nathalie Péchalat choquée par les confidences de Tonya Kinzinger sur sa fausse couche

Nathalie Péchalat choquée par les confidences de Tonya Kinzinger sur sa fausse couche

TÉLÉ
DirectLCI
POLEMIQUE – Elle n'a pas remporté la saison 5 de "Danse avec les stars", mais Nathalie Péchalat a séduit de nombreux téléspectateurs par sa simplicité et sa pudeur. Dans une interview accordée à "Télé Star", elle avoue avoir été surprise par les confidences de Tony Kinzinger au sujet de sa fausse couche.

La saison 5 de Danse avec les stars terminée, les langues se délient. Quelques jours après la victoire de Rayane Bensetti, la finaliste malheureuse Nathalie Péchalat revient sur l'aventure dans les pages de Télé Star. Comme elle l'avait confié à metronews avant le dernier prime , la patineuse est parvenue à protéger sa vie privée, même si la presse people fait ses choux gras de sa romance avec Jean Dujardin. "J'ai réussi à ne pas donner ce que je ne voulais pas donner, et à compartimenter les choses. Je n'ai pas eu besoin de vendre des choses que je n'avais pas envie de vendre".

"Il y a des trucs qui me choquent"

Pudique, la jeune femme avoue son malaise vis-à-vis du deuxième prime, au cours duquel la comédienne Tony Kinzinger a évoqué la perte de son deuxième enfant . "Il y a des trucs qui me choquent : comment on peut parler de sa fausse couche à la télé un samedi soir ? Je ne comprends pas", avoue la championne. "Effectivement ça peut être thérapeutique pour ces personnes de parler de leurs problèmes personnels, et si ça peut leur faire du bien, tant mieux, moi je n'ai pas du tout envie de ça."

Nathalie Péchalat en profite également pour revenir sur "l'affaire Grégoire Lyonnet" , son partenaire de danse l'ayant quitté en cours d'émission, suite à la jalousie supposée de sa compagne, la chanteuse Alizée. Rappelons que la gagnante de la saison 4 n'est pas venue remettre le trophée au vainqueur, samedi, comme le veut la tradition. "Les gens inventent des choses c'est fou !", déplore la candidate. "C'est comme cette rivalité entre Alizée et moi : il n'y en a pas parce qu'on ne se bat pas pour la même chose ! Moi je lui laisse son Grégoire, y a pas de souci !".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter