"Nouvelle Star" a-t-elle perdu la bataille des télécrochets pour de bon ?

"Nouvelle Star" a-t-elle perdu la bataille des télécrochets pour de bon ?

DECRYPTAGE - Diffusée de 2003 à 2010 sur M6, puis sur D8 de 2012 à aujourd’hui, "Nouvelle Star" va-t-elle disparaître du petit écran ? Entre des audiences en berne, et la concurrence de "The Voice", qui attire des candidats à la fois plus crédibles et surprenants, l'émission qui a révélé Julien Doré semble incapable de se réinventer….

A moins d’un miracle, on ne voit pas comment "Nouvelle Star" pourrait revenir sur D8 l’an prochain. Tombé sous la barre du million de téléspectateurs à partir du 5e épisode, le télécrochet reculait à moins de 700.000 fidèles à partir du premier prime en direct, le 5 avril dernier. Il a fallu l’affaire de la gifle de JoeyStarr à Gilles Verdez pour que le programme regagne 200.000 curieux, mardi dernier. Ce mardi il est retombé à 595 000 téléspectateurs.

Une chose est sûre : ce coup de pouce inespéré de l’équipe de "Touche pas à mon poste" ne risque pas de se reproduire. En froid avec la production de l’émission, qu’il a présenté il y a deux ans, Cyril Hanouna ne cesse de rappeler que Nouvelle Star n’a "pas sa place" sur D8. Même si la méthode employée est peu cavalière, la question mérite d’être posée.

Des gagnants qui ne font plus rêver

Par le passé, "Nouvelle Star" a révélé de vrais bons chanteurs. On pense à Christophe Willem, Julien Doré voire l’ombrageux Soan, trois gagnants qui ont réussi à s’imposer dans la durée après leur passage dans une émission qui a également lancé Amel Bent, Camélia Jordana et Ycare. Sans parler de l’inénarrable Cindy Sander, moquée par le jury, avant de prendre sa revanche sur Internet puis dans un spectacle musical en Allemagne.

A VOIR AUSSI >> L'incroyable revanche de Cindy Sander, star d'une comédie musicale en Allemagne

Depuis son arrivée sur D8, hélas, le programme semble incapable de produire un talent "crédible", qui permettrait de faire vivre sa réputation hors de sa période de diffusion. Ni la jeune Sophie-Tith, ni Yseult n’ont fait trembler les charts. Et la rousse Emji, qui avait électrisé le jury l’an dernier, n’a même pas bénéficié du retour de l’émission pour faire entendre l’album Folies Douces, sorti fin février.

Une émission qui a perdu son grain de folie

Où est le problème ? A ses débuts sur M6, "Nouvelle Star" avait une image de télécrochet "branché", contre-programmation idéale à la "Star Academy" et ses parrains vedettes à la Johnny. Or aujourd’hui, les rôles se sont inversés. JoeyStarr peste sur des candidats qui manquent de vécu et une programmation musicale vieillotte quand "The Voice" attire des extra-terrestres comme cette saison l’improbable MB14, qui a imposé le beatbox en primetime de la plus grosse chaîne d’Europe.

A LIRE AUSSI >> Mélanie est éliminée aux portes de la finale

A l’arrivée, même lorsqu’il enregistre son plus faible score de la saison – 5,5 millions de téléspectateurs samedi dernier (27,3% du public), le télécrochet de TF1 attire davantage les chanteurs en herbe. A tel point que se faire éliminer lors des auditions à l'aveugle, des battles, ou de l’épreuve ultime, paraît presque plus bénéfique à une carrière qu’une place dans les dix finalistes de "Nouvelle Star"…

Un concept impossible à réinventer ?

Inventé au début des années 2000 par le Britannique Simon Fuller, le programme produit par Fremantle est-il tout simplement en bout de course ? Doit-il revoir en profondeur son concept, son jury et sa direction artistique ? Pourquoi, par exemple, ne pas s’ouvrir au rap, le genre aujourd’hui le plus populaire auprès du jeune public, désespérément boudé par les chaines de télé aux heures de grandes écoutes ? Ce n’est pas JoeyStarr qui dira le contraire...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

Comment la propagation du variant Delta pourrait affecter nos vacances

EN DIRECT - Covid-19 : Gabriel Attal appelle à une "vigilance absolue" face au variant Delta

Alerte météo : le département de l'Eure toujours en vigilance orange pour risque de crues

Ralentissement de la vaccination : les explications de Gérald Kierzek

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.