Ophélie Meunier : "Je ne me plaindrai jamais que l’on dise que je suis jolie"

Ophélie Meunier : "Je ne me plaindrai jamais que l’on dise que je suis jolie"

HEUREUSE – Depuis la rentrée elle anime "Zone Interdite", l’un des magazines d'info emblématiques de M6. Dans une interview à "TéléObs", Ophélie Meunier évoque les tacles de ses confrères à son encontre. Et notamment ceux qui focalisent un peu trop sur son physique.

C’est l’un des nouveaux visages de la rentrée sur M6. Depuis début septembre, Ophélie Meunier a pris les commandes de "Zone Interdite", le magazine d’actu animé la saison dernière par Wendy Bouchard. Avec un succès mitigé pour l’instant puisqu’après un premier numéro consacré à Monaco, suivi par 2.7 millions de téléspectateurs, le deuxième sur l’école de la seconde chance de Thierry Marx n’a séduit que 2.2 millions de téléspectateurs. Pas de quoi décourager l'intéressée.

"Prouver qu’il n’y a pas qu’une enveloppe mais du contenu derrière"- Ophélie Meunier

Dans une interview accordée à Télé Obs, l’ex-complice de Yann Barthès dans "Le Petit Journal" revient sur les critiques à son encontre. Et notamment le fait que sa nouvelle chaîne mise (en partie) sur son physique. "Je ne me plaindrai jamais que l’on dise que je suis jolie. Je le prendrai toujours comme un compliment", dit-elle. "Nous les femmes à la télévision, et moi en particulier, devons toujours prouver qu’il n’y a pas qu’une enveloppe mais du contenu derrière, une tête qui tourne, qui travaille et essaie de progresser, c’est une évidence."

"Je l’accepte comme un défi", poursuit la jeune femme, repérée par son nouveau patron, Nicolas de Tavernost, alors qu’elle présentait l’an dernier "Le Tube" sur Canal +. "Car, en fin de compte, ce ne sont pas des insultes, je n’ai aucune raison de m’offusquer de tous ces qualificatifs ‘atout charme’, ‘atout glamour’, etc. J’ai décidé assez rapidement de prendre ça à la légère et de mettre mon énergie ailleurs."

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    "Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

    Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

    EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

    "Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

    Procès de Nordahl Lelandais : "Si j’avais accepté sa demande, peut être qu’on aurait évité un drame"

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.