Philippe Verdier veut retrouver son poste à la météo de France 2

Philippe Verdier veut retrouver son poste à la météo de France 2

TÉLÉ
DirectLCI
JOB – Après son licenciement par France 2 suite à la publication d'un ouvrage très controversé sur le climat, Philippe Verdier affirme sur RTL vouloir retrouver son emploi au sein de France Télévision.

La météo lui manque et il veut la retrouver. Licencié par France 2 il y a quelques semaines, après la parution de son livre controversé sur le climat, Philippe Verdier veut aujourd'hui réintégrer le groupe France Télévision. Dans une interview à RTL ce lundi 30 novembre, il a expliqué vouloir revenir sur France 2.

"Là, je termine le préavis… J'ai essayé de voir avec France Télévisions si on pouvait discuter, mon avocat aussi, voir ce qu'il était possible de faire pour éviter le licenciement et voilà où on en est arrivés aujourd'hui", affirme l'ex Monsieur Météo de France 2.

Lorsque Marc-Olivier Fogiel, le présentateur de la tranche horaire sur RTL lui demande s'il a attaqué la chaîne, Philippe Verdier répond : "Tout à fait. C'est porté maintenant devant les Prud'hommes. Les gens pensent beaucoup qu'à la télévision ce sont des affaires de gros sous, de deal, ce n'est pas le cas, moi ce que j'ai demandé l'annulation de cette décision parce qu'elle est absurde et discriminatoire…"

Son seul souhait : la réintégration

Ce que je veux vraiment Philippe Verdier, c'est revenir à l'antenne. "Un tribunal des Prud'hommes peut tout à fait décider dans quelques mois ou dans quelques années que je retrouve mon poste à France 2, moi, c'est ce que je souhaite et c'est ce que j'attends, pas un chèque…" Son avenir ? Il n'est pas brillant. L'ex-monsieur météo va pointer au "pôle emploi", même s'il confirme travailler pour la COP21.

Philippe Verdier a été recruté par l'antenne française de Russia Today pour une série de chroniques sur la conférence sur le climat qui se déroule en ce moment à Paris. Il va commenter la COP21 pour la chaîne publique russe d'information en continu, qui diffuse sur le web en plusieurs langues.

À LIRE AUSSI >> COP21 : Philippe Verdier recasé en consultant pour une chaîne russe

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter