Poppy Montgomery ("Unforgettable") : "J'ai la mémoire d'un poisson rouge"

Poppy Montgomery ("Unforgettable") : "J'ai la mémoire d'un poisson rouge"

DirectLCI
INTERVIEW - La saison 2 d'"Unforgettable" arrive sur TF1. Mardi 15 avril à 20h55, Carrie Wells, dotée d'une hypermnésie, et Al Burns poursuivront leurs enquêtes. Metronews a rencontré Poppy Montgomery, de passage à Paris, afin d'évoquer l'évolution de la série, mais également ses notions de français.

Que nous réserve cette deuxième saison ?
Le ton sera plus léger. Dans l'ensemble ce sera plus drôle que la première saison. Carry Wells et Al Burns seront de plus en plus sexys et il y aura une atmosphère plus romantique entre eux. Il y aura également beaucoup d'action et des intrigues très intéressantes. Un épisode, par exemple, nous mènera même dans les bas-fonds de New York. Il me rappelle un peu les aventures d'Indiana Jones...

Carrie et Al se remettront-ils alors en couple ?
Je ne sais pas s'ils vont réellement revenir ensemble, mais ils se tournent autour. On ne sait jamais s'ils vont s'embrasser ou se disputer. On peut voir qu'ils s'aiment mais ils ont des caractères trop forts pour être en couple. C'est compliqué (rires). Quand vous pensez qu'ils se rapprochent, tout explose ! Cette saison ressemblera un peu à la série Clair de lune avec Bruce Willis et Cybill Shepherd.

Il y aura aussi une nouvelle équipe dans ces épisodes...
Effectivement. Carrie et Al quittent le Queens pour rejoindre Manhattan, dans une division baptisée "l'unité des crimes majeurs".  Ils n'enquêteront plus seulement sur des homicides, mais aussi sur des braquages ou des disparitions.

Qu'est-ce que vous appréciez le plus dans votre personnage ?
J'aime le fait qu'elle soit une femme forte et qu'elle est ce super-pouvoir, qui existe vraiment. Seules quelques personnes dans le monde détiennent cette super-mémoire, ce n'est donc pas une invention. J'admire son courage car je serais terrifiée à sa place ! Je ne suis pas le genre de personne à se ruer dans un immeuble en feu pour sauver quelqu'un (rires). Mon personnage sait aussi utiliser une arme, ce que je ne sais pas faire non plus !

"Mes seins étaient trop gros pour les cascades"

Avez-vous également une bonne mémoire ?
Moi ?! Non (rires). J'arrive à apprendre mes textes, mais sinon j'ai la mémoire d'un poisson rouge. J'oublie tout. Si mes lunettes sont sur ma tête, je peux les chercher pendant plus d'une heure.

Qu'elle est votre meilleur souvenir de cette saison 2 ?
J'ai accouché de ma fille peu avant le tournage et j'ai allaité durant les trois premiers mois. Mon souvenir le plus drôle était lors d'une scène, où je devais courir dans la rue. Mes seins étaient tellement gros que je n'arrivais plus à bouger (rires). On a dû me remplacer par une doublure alors que j'ai l'habitude de faire toutes mes cascades moi-même.

Comment vous êtes-vous préparée pour ce rôle ?
On a eu une préparation physique sur la première saison, car il y avait beaucoup d'action et de cascades. J'ai aussi rencontré une actrice qui possède cette capacité à tout mémoriser. J'ai lu beaucoup de livres à ce sujet. Un officier de police était également présent sur le tournage afin que les acteurs aient l'air crédibles avec une arme à feu. Sinon, je participe à l'élaboration de mon personnage. Les auteurs m'autorisent à glisser quelques idées. Je me suis notamment assurée qu'ils conservent dans les scripts cette tension sexuelle entre Al et Carrie. J'ai voulu qu'il gardent ses traits d'humour et sa vulnérabilité, mais également le fait qu'elle soit imprudente et brise les règles.

Avez-vous déjà regardé la version doublée en français de Unforgettable ?
Non, mais j'ai toujours voulu parler français. Et maintenant... je sais ! (rires). Je me suis déjà entendue doublée en allemand, à Berlin, et c'était dingue. Ça me donne l'impression d'être intelligente quand je parle toutes ses langues. Alors que je ne parle rien d'autre que l'Anglais ! Je ne sais dire que ''merde'' en français. C'est tout ce qu'on m'a appris. Mes amis m'ont fait croire que ça voulait dire ''salut''. Un jour, en France, j'ai donc insulté tout le monde pendant plus d'une heure en pensant les saluer ! (rires)

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter