Pourquoi on a détesté le final de la saison 7 de "The Walking Dead"

TÉLÉ
DirectLCI
ATTENTION SPOILERS - Rick allait-il enfin prendre sa revanche sur Negan ? Alexandria allait-elle renaître de ses cendres ? Après une saison relativement calme, les fans (et on se met dedans) attendaient avec impatience le final de la saison 7. Et le verdict est plutôt sanglant...

On l’attendait, le sursaut final. Après une saison lente et bavarde, où l’on a pu assister aux interminables questions existentielles des personnages – et à un Rick décidemment pas très en forme – on l’attendait, bon sang, l’épisode qui allait dynamiter la saison. L’épisode où Alexandria allait enfin prendre sa revanche et, disons-le, mettre une belle raclée à Negan (et tous ses sbires). D’autant que les acteurs l’avaient eux-même promis : le final de la saison 7 allait être spectaculaire. Mieux encore, notre bien-aimé Norman Reedus avait même évoqué une fin "à la Braveheart"… Rien que ça.


Sauf qu'après diffusion, on a quand même plus le sentiment d’avoir assisté à une mauvaise série B qu’au cultissime film avec Mel Gibson. Alors oui, force est de le reconnaître : le final, long d’1 heure, connaît quelques fulgurances, notamment grâce à la formidable performance de l'actrice Sonequa Martin-Green, qui nous a fait ses adieux. Si sa romance avec Abraham nous a toujours laissé perplexe, nul doute que les réalisateurs de l’épisode ne pouvaient lui offrir meilleur départ. Fidèle à son rôle, Sasha est partie comme elle est arrivée : telle une guerrière. Quand on pense que l’insupportable Eugene, lui, est toujours dans les parages… 

En vidéo

The Walking Dead : les 5 morts les plus choquantes

Du réchauffé

Sinon, on a cherché l’intensité, on vous jure. Oui, il y a bien ce petit moment auquel on ne s’attendait pas, où les gens de la Décharge trahissent Alexandria. Et lorsque la tigresse d'Ezekiel fait son apparition. Mais côté palpitations, sinon, on repassera. Même la scène de combat (qu’il faut attendre 45 minutes, tout de même) manque de superbe, les réalisateurs nous ayant habitués à des scènes plus magistrales. Sans compter la qualité de l'image, décidemment très moyenne cette année, notamment en terme de lumière.


Negan menace encore de tuer Rick et son fils ? On rembobine, on y a déjà eu droit l'année dernière, merci mais on va passer notre tour cette fois. D’ailleurs, on a beau apprécier ce personnage, on commence à s'en lasser. Bon on a compris, Negan est trèèèèès méchant et trèèèès sadique - on peut passer à autre chose du coup ? Où alors, gratter un peu le vernis, peut-être... 

Un manque criant de profondeur

Parce que voilà un autre défaut incontestable de la saison 7 : le manque de profondeur. Au fil des épisodes, nous n'avons pas fait la connaissance de nouveaux personnages forts. Nous n'avons rien - ou peu - appris sur les existants (et Jésus, alors ?). En revanche, les scénaristes ont passé du temps à vouloir nous démontrer par A + B que Rick et Michonne étaient faits pour être ensemble. Sauf que là encore, pour nous, la magie n'opère pas.


La saison terminée, un constat s’impose : celui que les producteurs nous ont fait perdre notre temps. Gageons que la saison 8 sera meilleure : à vrai dire, il serait difficile de faire autrement dans la mesure où la bataille ne fait que commencer.  Parions que les nouvelles alliances possibles (le Royaume, Hilltop et on l'espère, Oceanside ? ) sauront redonner un peu de piquant à une série qui commence à en manquer cruellement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter