Pourquoi on tremble de bonheur devant "American Horror Story"

Pourquoi on tremble de bonheur devant "American Horror Story"

DirectLCI
SERIE - Série Club entame jeudi soir la diffusion de la 2e saison de la série "American Horror Story", création diabolique du scénariste et producteur Ryan Murphy. Un aller simple pour l'enfer d'un hôpital psychiatrique, dans l'Amérique des années 1960. Voilà quatre bonnes raisons de prendre votre ticket...

Parce que c'est un concept original
Lancée en 2011 sur la chaîne spécialisée FX, American Horror Story se présente comme une collection d'intrigues, toutes plus terrifiantes les unes que les autres. Chaque saison raconte une histoire totalement différente, avec un casting en partie similaire. Dans la première, une famille de Boston débarquait, de nos jours, dans une maison de Los Angeles hantée par les crimes qui y avaient été commis par le passé. Dans la deuxième, nous voilà projetés dans un asile de fous, dans l'Amérique des années 1960. Où certains patients sont en fait des parias de la société : une journaliste lesbienne, une nymphomane, un jeune homme accusé d'être un serial killer...

Parce que Ryan Murphy est un génie
Le point commun entre les chirurgiens esthétiques de Nip/Tuck, la chorale geek de Glee et les tueurs cinglés d'AMerican Horror Story ? C'est Ryan Murphy, 48 ans, l'un des créateurs de séries les plus éclectiques du moment. Si les genres varient, la satire de la société américaine, d'hier et d'aujourd'hui, est son invariable marque de fabrique. Son défaut ? Un goût prononcé pour les morts (un peu) trop gore, à la limite du grotesque.

Parce que Jessica Lange est renversante
Lauréate de deux Oscars, pour Tootsie et Blue Sky, cette immense comédienne était injustement boudée par Hollywood lorsque Ryan Murphy lui proposa le rôle de la voisine psychopathe dans la première saison d'American Horror Story. Sa performance est irrésistible et lui vaut son billet d'office pour la saison 2, où elle joue l'une des nonnes qui dirige l'asile. Après avoir joué la reine des sorcières dans la saison 3, elle rempilera bientôt pour la quatrième.

Parce qu'on aime avoir peur
Succès critique et public, American Horror Story a lancé une nouvelle vague de série d'épouvante à la télé américaine. On a vu depuis The Following, Bates Motel ou encore Hannibal. Mais aucune n'est aussi étrange, vicieuse, et bizarrement glamour que la création de Ryan Murphy. Ici personne n'est à l'abri, y compris les (rares) personnages sympathiques. Et si les méchants ne vous procurent pas de cauchemars, vous êtes bons pour une séance de psy. Voire plusieurs.

American Horror Story, saison 2. Episode 1 : Bienvenue à Briarcliff. Jeudi soir à 23:10 sur Série Club

Plus d'articles

Lire et commenter