Trois bonnes raisons de regarder "The Young Pope" avec Jude Law sur Canal+

DirectLCI
ON AIME - Politiquement incorrecte, ultra-soignée et magnifiée par son casting cinématographique, "The Young Pope" est la série qu'il ne fut pas manquer ce lundi 24 octobre. Derrière la caméra, le réalisateur italien Paolo Sorrentino ("Youth", "Il Divo"). Devant, l'acteur britannique Jude Law pour l'une des meilleures performances de sa carrière.

  • 1Parce que Jude Law est un pape sexy

    Lenny Berlado a 47 ans et un visage d’ange. Il fume, boit du cherry coke light au petit déjeuner et adore les Daft Punk et Stanley Kubrick. Rien d’extraordinaire pour un quadra d’aujourd’hui... mais plus inattendu pour le nouveau pape. Devenu Pie XIII, Lenny va devoir diriger l’église Catholique. Mais hors de question pour ce leader arrogant et despotique de suivre les règles. Dans le rôle de ce pape rock'n'roll, on retrouve le flamboyant Jude Law qui incarne à la perfection ce dirigeant torturé par ses vieux démons et ivre de pouvoir.
  • 2Parce que son humour est corrosif

    Dès l’ouverture de la série, Paolo Sorrentino donne le ton : son " jeune pape" y fantasme son homélie d’intronisation et s’y déclare en faveur du mariage des prêtres, de l’avortement et du préservatif. Décapant et explicite, ce pontif n’a rien à voir avec François ou Jean-Paul II. Mais il ne sera pas non plus le pionnier avant-gardiste que l’on était en droit d’imaginer. Le réalisateur prend le spectateur à rebrousse-poil et révèle bientôt la vraie nature de son héros, celle d’un ambitieux conservateur, manipulateur, vicieux et à peine croyant.
  • 3Parce que la mise en scène est très chiadée

    Roi de l’exubérance et de l’introduction percutante (souvenez-vous de la scène de fête au début de "La Grande Bellezza"), Paolo Sorrentino remet ici le couvert. La première image de la série : une montagne bébés nus dont s’extirpera son pape. Etrange, un peu freak et baroque. Un adjectif qui colle d’ailleurs très bien à la mise en scène de la série, parfait équilibre de noirceur et de flamboyance.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Médiasphère

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter