L'acteur Sacha Baron Cohen se paie la tête de Sarah Palin après l'avoir piégée

DirectLCI
INCONTRÔLABLE – Dans sa nouvelle série comique, l’acteur britannique Sacha Baron Cohen se fait passer pour un blogueur afin d’interroger des personnalités politiques américaines. Avant même la diffusion du premier épisode, l’ex-candidate à la vice-présidence Sarah Palin a exprimé publiquement sa colère d’avoir été piégée. Elle a reçu une lettre de réponse pour le moins surprenante…

Sacré Sacha Baron Cohen ! Du rappeur bling-bling Ali G au journaliste Kazakh Borat, en passant par le reporter gay Brüno, le comédien britannique est devenu une star planétaire en se glissant dans la peau de personnages toujours plus drôles et excessifs. Repoussant les limites du mauvais goût pour dénoncer les travers de la société actuelle. Depuis quelques jours, sa dernière création en date fait déjà parler d'elle, avant même d’avoir montré son visage. Et visiblement ça ne fait que commencer...


Pour les besoins de "Who is America ?", une série hebdomadaire qui sera dévoilée dimanche sur la chaîne Showtime, et dès lundi en France sur Canal +, Cohen est allé à la rencontre de plusieurs personnalités américaines de renom en se faisant passer pour Billy Wayne Ruddick Jr.. Ce dernier est le patron d’un blog baptisé Truthbary.org. Un "blog" qui semble proche du parti républicain et adepte des théories complotistes. Si le site en question n’est pas actif pour le moment, son "boss" a déjà un compte Twitter,  actif depuis avril dernier et qui retweete régulièrement le président Trump et les éditorialistes conservateurs de la chaîne Fox News. La manière dont Sacha Baron Cohen a présenté la rencontre aux piégés n'est pas encore très claire.

Moquez-vous autant que vous voulez des personnalités politiques et d'innocentes figures publiques, si ça ne vous empêche pas de dormir la nuit, mais comment osez-vous vous moquer de ceux qui ont combattu et servi notre pays ?Sarah Palin dans une lettre adressée à Sacha Baron Cohen sur Facebook

Quoi qu'il en soit, Sacha Baron Cohen, pardon Billy Wayne Ruddick Jr., s’est donc entretenu avec l’ancien vice-président Dick Cheney, auquel il aurait demandé de dédicacer un kit de "wateboarding", la méthode de torture par l’eau utilisée par l’armée américaine, Howard Dean, l’ancien patron du parti démocrate Howard Dean, Bernie Saunders, l’adversaire d'Hillary Clinton dans la primaire démocrate de 2016 mais aussi Sarah Palin, la co-listière de John McCain dans la campagne de 2008 face à Barack Obama. Et visiblement, cette dernière n’a pas digéré l’entretien.


Dans un long message publié le 10 juillet sur Facebook, l’ex-gouverneur de l’Alaska explique faire partie d’"une longue liste de personnalités victimes de l'humour maléfique, exploiteur et pervers du comédien Sacha Baron Cohen". Elle explique s'’être rendue en avion à Washington avec sa fille pour un entretien au cours duquel le comédien est venu "déguisé en ancien combattant handicapé avec une fausse chaise roulante".

Sarah Palin dénonce "une interview plein d’irrespect et de sarcasme hollywoodien", à laquelle elle a mis un terme en retirant son micro. Mais elle estime que "l'expérience montre que beaucoup de choses seront modifiées au montage, avec l'intention d'humilier". "Moquez-vous autant que vous voulez des personnalités politiques et d'innocentes figures publiques, si ça ne vous empêche pas de dormir la nuit, mais comment osez-vous vous moquer de ceux qui ont combattu et servi notre pays ?", poursuit-elle, avant d'accuser la production de les avoir reconduites, elle et sa fille, vers le mauvais aéroport pour leur faire manquer leur vol retour pour l’Alaska. 


Furieuse, elle demande solennellement aux chaînes CBS et Showtime, qui produisent et diffusent, de redistribuer les retombées publicitaires du programme aux associations qui viennent en aide aux vétérans américains. Et conclut sans ménagement : "Au fait, ma fille pense que tu n’es qu’un tas de m…., Sacha. Tout vétéran américain avec de l’honneur devrait penser la même chose." Après une telle charge, une réponse s'imposait. Silencieux pendant 48 heures, Sacha Baron Cohen a fini par réagir… ou plutôt son double diabolique !

Il répond dans une lettre au vitriol

Dans une lettre postée sur son compte Twitter, le fameux Billy Wayne Ruddick Jr s’adresse à sa victime : "Chère vice-présidente Palin. Je suis je docteur Billy Wayne Ruddick, fondateur, PDG et comptable de Truthbrary.org et c’est moi qui vous ai interviewé. Je n’ai PAS dit que j’étais un vétéran. J’ai fait mon service, pas militaire – mais chez United Parcel (un service postal américain – ndlr). Je n’ai combattu qu’une fois pour mon pays, lorsque j’ai abattu un Mexicain qui était entré sur ma propriété. C’est une coïncidence, mais comme notre Grand Président, j’ai tristement été empêché de rejoindre l’armée américaine à cause d’une épine osseuse découverte dans mes testicules."

Plus impertinent que jamais, il poursuit : "Je vous ai toujours admirée pour avoir dit la vérité sur le certificat d’Obama et la localisation de la Russie. Mais Madame, je pense que vous avez été frappée par une grenade de conneries et que vous saignez maintenant des fake news. Vous aviez l’habitude de chasser les animaux dangereux dans votre pays, comme les loups et les gens qui bénéficient d’une couverture sociale. Alors pourquoi s’en prendre à un bon citoyen journaliste comme moi ? Je demande des excuses !".

On ne connait pas, pour le moment, la date de diffusion de l’interview de Sarah Palin. Mais l’ex-gouverneur de l’Alaska ne compterait pas, a priori, essayer d’en empêcher la diffusion. Le premier numéro de "Who is America ?" est programmé dimanche soir aux Etats-Unis. En France, chaque épisode sera proposé à J+ 1, le lundi, à 20h30 en VO sous-titrées sur Canal + décalé. Il sera ensuite rediffusé sur Canal + Séries le mardi à 21h45, puis le dimanche sur Canal + à 23h.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter