"L'amour est dans le pré" saison 13 : pour la première fois, Karine Le Marchand s’envole pour La Réunion

DirectLCI
LOVE ETC. - M6 donne ce lundi soir le coup d’envoi de la saison 13 de "L’amour est dans le pré". Parmi les prétendants, un certain Raoul, 36 ans, qui attend l’âme sœur dans le cadre idyllique de l’île de La Réunion.

"Il y a forcément quelqu’un qui me ressemble… Mais comment tu le trouves ?" s’interroge Vincent, 57 ans, maraîcher auvergnat aux impressionnantes moustaches dans la première bande-annonce de "L’amour est dans le pré" saison 13. La célèbre émission de dating champêtre reprend ses quartiers ce lundi soir sur M6 avec la diffusion des portraits des 14 agriculteurs – 12 hommes et 2 femmes – à la recherche de l’âme sœur. 


Outre le jovial Vincent, les téléspectateurs vont donc pouvoir faire connaissance avec Thomas, 30 ans, ostréiculteur en Nouvelle Aquitaine, Aude, 36 ans, éleveuse vaches laitières en Bretagne, Jean-Claude, 55 ans, éleveur de brebis en Occitanie, Aurélia, 36 ans, à la tête d’une ferme pédagogique en Provence-Alpes-Côte d’Azur ou encore Eric dit "Ricou", 51 ans, éleveur de vaches allaitantes en Auvergne.

Pour la première fois, l’émission présentée par Karine Le Marchand s’envole pour La Réunion à la rencontre de Raoul, 36 ans, un engraisseur de taurillons qui ne devrait pas manquer de prétendantes…  "C’est quelqu’un d’hyper sympa et de généreux qui a vécu plusieurs vies", raconte l’animatrice à nos confrères de TV Mag. "Hyperactif, il a besoin d’une femme cool, sociable et indépendante. […] Il a peur que les filles viennent plus pour le dépaysement que pour lui", ajoute-t-elle. Lorsque vous découvrirez les images de son exploitation, vous comprendrez pourquoi…


L’an dernier, la saison 12 de L’amour est dans le pré avait été suivie par 4,30 millions de téléspectateurs en moyenne sur 16 semaines (21.6% du public). Des chiffres relativement stables qui prouvent que le format a encore de beaux jours devant lui, en dépit d’un concept désormais connu de tous, et des critiques qui reprochent à certains candidat(e)s et prétendant(e)s, mais aussi à Karine Le Marchand, certains dialogues un brin grivois... 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter