"Prison Break" : nous avons déjà vu les neuf épisodes de la saison 5 et nous avons (plutôt) aimé

DirectLCI
CRITIQUE - La saison 5 de "Prison Break" a débarqué ce jeudi sur M6 avec neuf épisodes événements. LCI l'a déjà regardée pour vous. Malgré une écriture un peu trop grossière, nous avons pris beaucoup de plaisir à suivre Michael Scofield et Lincoln Burrows tenter de s'évader une nouvelle fois de prison.

Huit ans après la diffusion de l'épisode final, "Prison Break" fait un retour surprise pour une cinquième saison événement. Michael Scofield (Wentworth Miller) revient avec de nouveaux tatouages pour s'évader d'une autre prison. Après les Etats-Unis et le Panama, direction le Yémen pour les neuf épisodes de ce nouveau chapitre. Nous l'avions laissé mort en 2009, mais la réalité est tout autre :  le mystérieux Poséidon, qui dirige une branche non officielle de la CIA, a en fait orchestré la disparition de Scofield pour l'utiliser pour des missions à travers le monde. Avec de nouvelles identités, il doit aider à faire évader des terroristes et criminels de différentes prisons à travers le globe.


Paul Sheuring (le créateur) à la barre, retour des personnages historiques (T-Bag, Sara Tancredi, C-Note ou encore Sucre) : cette  nouvelle saison de "Prison Break" a de quoi exciter les fans de la première heure, malgré les come-backs ratés d'autres séries cultes il y a quelques mois ("Heroes" ou "X-Files", notamment). Et pour ceux qui ont peur que cette saison 5 soit aussi décevante que les deux précédentes, Dominic Purcell nous avait rassurés en interview : "Elle est aussi unique que la saison 1 je dirais, mais les thèmes sont complètement différents. Nous traitons cette fois-ci du terrorisme et du Moyen-Orient". Mais ce n'est pas tout à fait ça.

Un retour enthousiasment

Si cette saison événement est différente des autres, elle en récupère plusieurs éléments. On retrouve la chasse à l'homme de la saison 2, la prison "exotique" de la saison 3, le complot de la saison 4, avec Poséidon, et le plan minutieusement pensé de la première saison. Tous les ingrédients sont là... Sauf l'écriture. Lourde, grossière, facile, nous sommes témoins de beaucoup de scènes ridicules et de situations grotesques, notamment celles impliquant l'Etat Islamique. Sans parler des cascades qui n'ont visiblement pas été travaillées.

Mais on ne boude cependant pas notre plaisir de revoir nos deux frères préférés d'abord, et de retrouver l'univers unique de "Prison Break" ensuite. Aussi maladroitement écrite soit-elle, la saison 5 est donc un vrai divertissement efficace. On ne s'ennuie jamais devant les neuf épisodes. Certains réussissent même à nous offrir de beaux moments émouvants. Et surtout, nous avons droit à une vraie conclusion satisfaisante. Happy end en vue ou fin tragique ? À vous de le découvrir...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter